Aller au contenu. | Aller à la navigation

Conseil à l'intégrité scientifique

Les directives relatives à l’intégrité dans la recherche scientifique ont été actualisées.  Elles poursuivent plusieurs objectifs :

  • assurer un contrôle des bonnes pratiques en éthique de la recherche,
  • jouer un rôle de prévention
  • gérer les cas de suspicion de fraude scientifique.

En cas de suspicion de manquement aux principes de l'intégrité scientifique, tout membre du personnel peut en saisir le Conseil à l’intégrité scientifique.

Une nouvelle procédure en cas de dépôt d’une telle plainte a été adoptée par le Conseil d’administration le 20 avril 2018.

Composition du conseil à l'intégrité scientifique

  • Président : Michel JADOT – suppléé par Philippe LAMBIN
  • Johan VANPARYS – suppléé par Denis VAN DAM
  • Expert en propriété intellectuelle et brevets : Benoit MICHAUX – suppléé par Xavier THUNIS
  • Membre secrétaire sans voix délibérative : le conseiller juridique au sein de l’ADRE

En cas de manquement - Documents internes

Directives relatives à l’intégrité dans la recherche scientifique et principes généraux à suivre en cas de manquement

Conseil supérieur d'intégrité scientifique

L’UNamur reconnaît officiellement le conseil supérieur d’intégrité scientifique (CSIC). Le CSIS est établi au sein des Académies royales de Belgique.

Le CSIS est compétent pour émettre des recommandations et des avis sur des questions d'ordre général en rapport avec l’intégrité scientifique, soit de sa propre initiative, soit à la demande d’organismes scientifiques. Le CSIS n’a pas de compétence de premier avis. L’organe d’avis du CSIS est compétent pour fournir un deuxième avis lorsqu’un comité d’intégrité scientifique d’une institution qui reconnaît le CSIS comme organe consultatif a rendu un premier avis sur un cas de violation alléguée de l’intégrité scientifique ou a décidé de ne pas se prononcer.

Le règlement du CSIS est disponible ici...