Aller au contenu. | Aller à la navigation

L E S   M É T I E R S   D E S   É C O N O M I S T E S

Entre stratéGIE, CONSEIL ET DÉCISION

En tant qu’économistes, vous abordez avec nuance les réalités complexes des entreprises, des institutions et de la société et vous proposez des modèles économiques adaptés à leurs nouveaux modes d’organisation.

Vous coopérez avec des spécialistes d’autres disciplines et vous maîtrisez la communication multilingue et la dimension internationale de vos projets.

Sensibles aux dimensions humaines et éthiques des questions économiques et sociales, vous mesurez les interdépendances entre les décisions de multiples acteurs et vous développez des possibilités de coopération.

QUELQUES EXEMPLES DE MÉTIERS

En tant que jeunes diplômé·es, vous êtes souvent inséré·es dans la gestion d’un projet. En solo ou en équipe, vous fournissez des analyses ou proposez des actions pour atteindre un objectif donné, dans un horizon de temps fixé, avec des moyens disponibles ou dont vous organisez la mobilisation. Votre excellent esprit d’analyse, votre sens de la communication, votre connaissance des langues étrangères, votre ouverture internationale et surtout votre envie d’apprendre constituent
également des atouts importants pour de nombreux métiers.

La finance

Le secteur financier (banques, assurances, administration…) est le premier employeur pour nos diplômé·es. Toute entreprise, de la PME familiale à la multinationale, doit avoir des indicateurs financiers fiables, pour élaborer des budgets et des plans réalistes. L’éventail des métiers ouverts aux passionné·es des chiffres est large :

  • l’analyse financière : dissection des bilans, évaluation des crédits, conseil aux investisseurs ;
  • le conseil clientèle dans un organisme de crédit ;
  • l’audit interne : vérification des procédures internes de bonne gouvernance et de génération des états financiers fiables ;
  • l’audit externe : vérification de la qualité et de l’exactitude de l’information financière fournie ;
  • le risk management : l’évaluation et la modélisation de l’ensemble des risques susceptibles de peser sur une organisation ;
  • la comptabilité de fonds : calcul quotidien de la valeur d’inventaire de plusieurs fonds d’investissement ;
  • etc..

Le commerce et la distribution

Négocier, obtenir les meilleurs prix, prospecter de nouveaux fournisseurs, suivre le développement d’un nouvel emballage, optimiser l’acheminement des produits vers la clientèle… autant de missions à responsabilités ayant trait à la vente et à la distribution. À côté des entreprises à vocation strictement commerciale comme la grande distribution, les industries et certaines sociétés de service offrent également de nombreuses possibilités de carrière dans le domaine des achats, du marketing et de la logistique.

L’analyse socio-économique et la décision politique

Dans les administrations publiques, dans le monde non marchand, au sein des mutualités ou des partis politiques, dans des organisations syndicales, des organismes d’aide au développement ou des fédérations d’entreprises, etc., les diplômé·es en économie observent et analysent la situation socio-économique. En émettant avis et conseils, ils participent à la mise en place et au fonctionnement des politiques et de la législation.

La recherche et l’enseignement

Certain·es diplômé·es poursuivent une activité de recherche en Belgique ou à l’étranger. Ils réalisent un doctorat ou participent à un programme de recherche. Plusieurs ancien·nes transmettent leur savoir dans l’enseignement secondaire, supérieur et de formation continue.

L’AIDE À LA RECHERCHE D’EMPLOI
La Cellule emploi accompagne les étudiant·es de dernière année de master et les jeunes diplômé·es dans leur parcours professionnel, via plusieurs services : diffusion d’offres d’emploi et de stage, entretiens d’orientation, ateliers sur les thématiques liées à l’insertion professionnelle, information et documentation sur le monde du travail.