Aller au contenu. | Aller à la navigation

Vulnérabilités et sociétés - V & S

Le Centre de recherche « Vulnérabilités et Sociétés » (en abrégé « V&S ») de l’Université de Namur est un centre de recherche universitaire qui s’intéresse, suivant une approche interdisciplinaire, aux rapports entre vulnérabilité(s) et société(s)

 

Il est le fruit de la fusion du centre Droits fondamentaux & Lien social (anciennement Droit et sécurité d’existence) et du centre Projucit (Protection juridique des citoyens) qui ont décidé d’unir leurs forces pour réfléchir aux fragilités constatées dans nos sociétés.

V&S rassemble des membres issus de différentes facultés (faculté de sciences économiques et de gestion, faculté de philosophie et lettres, faculté de médecine, …) afin de garantir l’approche interdisciplinaire essentielle à son domaine d’expertise.

Objectifs

L’objectif du Centre V&S est d’étudier dans quelle mesure les différents acteurs de la société (en ce compris les institutions publiques qu’elles soient belges, européennes ou internationales) répondent aux besoins des populations qui connaissent ou pourraient connaître la vulnérabilité et/ou la marginalité. Ceci comprend donc non seulement des personnes affectées par la pauvreté ou par la précarité mais aussi, de façon plus générale, celles et ceux dont les droits fondamentaux ne sont pas respectés ou risquent de ne pas l'être ou encore ceux que l’on peut qualifier de « personnes vulnérables ». Les recherches menées au sein du Centre V&S visent aussi à étudier dans quelle mesure les instruments (normatifs ou non) à la disposition de ces différents acteurs permettent de répondre aux besoins des personnes vulnérables, quelle que soit la source de leur vulnérabilité. L’affaiblissement du lien social qui résulte de ces situations et la recherche des remèdes à y apporter, dans le respect de la dignité humaine, constituent un angle d'approche commun à l’ensemble des recherches menées par les membres du Centre V&S.

 

Les chercheurs examinent en particulier comment les systèmes sociétaux de régulation (en ce compris le droit) prennent en compte les différentes formes de vulnérabilités qui peuvent frapper des individus ou des groupes, de manière ponctuelle ou permanente. Les normes et systèmes sont ainsi analysés dans leurs principes, leurs pratiques, leurs contradictions internes et externes, leurs acteurs, leurs évolutions et leurs interactions.

 

Cet objet de recherche se prête à une approche plus large que le seul cadre juridique desdites fragilités. L’expertise du centre gravite ainsi autour des principales sciences humaines que sont le droit, la psychologie, la criminologie, la philosophie, l’économie, etc. L’approche interdisciplinaire est résolument privilégiée par un dialogue constant, théorique et/ou pratique, entre les différentes disciplines. Une telle réflexion est en effet indispensable pour aborder et étudier les divers objets de recherche dans leur complexité et leur globalité, que ce soit en matière de recherche fondamentale ou de recherche appliquée. Le principe d’égalité et de non-discrimination est au cœur des débats.

Principaux axes de recherche

Les axes de recherches actuels du Centre V&S gravitent actuellement autour des thèmes suivants :

  • Entreprise (prévention et gestion des risques psychosociaux en entreprise) ;
  • Etat (égalité et non-discrimination, citoyenneté et justice, sécurité sociale, inclusion sociale, religions, radicalisme, terrorisme, droit international humanitaire) ;
  • Famille (droits de l’enfant, familles monoparentales, personnes âgées et vieillissement, handicap et santé mentale).

 

Dans le cadre de ces différents axes, le Centre V&S mène non seulement des recherches mais veille aussi à assurer, au sein de la communauté scientifique et auprès d’un public plus large, une diffusion de ses résultats et réflexions au travers de colloques et journées d’études, tant au niveau national qu’international, et de diverses publications.

collaborations extérieures

En raison de leur expertise, les collaborateurs du Centre V&S sont membres de plusieurs comités de rédaction, groupes d’experts, comités de pilotage, réseaux internationaux, séminaires de recherche, etc. et sont également auditionnés par le législateur et/ou des autorités publiques à différents niveaux de pouvoir. Ils sont également souvent sollicités par les médias.

enseignements

La recherche du Centre V&S nourrit en outre de nombreux enseignements - y compris dans le domaine de la formation continue - notamment :

  • le certificat interuniversitaire en gestion des politiques de sécurité urbaine, en collaboration avec l’UCL et l’ULg, unique en Communauté française ;
  • le certificat interuniversitaire en expertise judiciaire, en collaboration avec l’UCL et l’USL-B ;
  • le certificat inter Hautes-Ecoles et Universités en accompagnement de la grande précarité en collaboration avec l'HENALLUX;
  • le certificat en droits de l'enfant coorganisé par l'UNamur, l'UCL et l'USL-B ;
  • le master de spécialisation en droits de l’homme coorganisé par l'UNamur, l’UCL et l’USL-B ;
  • certains cours à option dispensés à la faculté de droit (droit, genre et société, questions spéciales de bien-être au travail, antidiscriminatierecht, questions spéciales de droit public, etc.).
Contact

Secrétariat du Centre

Madame Lisiane GILLE

Rempart de la Vierge, 5 – 5000 Namur
Tél : 081/72 47 88 –

Dernières publications

Vers la liste complète des dernières publications du centre

 

Le droit de la famille à l'aune du respect de l'intérêt supérieur de l'enfant, Mathieu, G. & Rasson, A-C., 2021, Dans: Actualités du droit de la famille. 6-7, p. 167-189

L'intérêt de l'enfant lors des litiges parentaux en matière d'hébergement et d'éducation: la question des autonomies à travers trois hot topics , Mallien, M., 2021, Dans: Actualités du droit de la famille. 6-7, p. 190-210

Les mineurs et l'alcool: entre protection et autonomisation responsable, Mathieu, G. & Ghesquière, B., 2021, L'alcool et le droit. Gilson, S. (Ed.). Limal: Anthemis, p. 69-87 19 p. (Barreau de Namur).

L’intérêt de l’enfant dans le cadre d’une action en recherche de paternité introduite par la mère à l’encontre d’un homme qui ne veut pas être père (1): note sous Cour constitutionnelle, 28 novembre 2019, n° 190/2019 et 18 juin 2020, n° 92/2020, Beague, M., 2020, Dans: Revue trimestrielle de Droit familial. 4, p. 988-1010

Le refus ou la négligence d’obtempérer à une réquisition légale de porter secours à une personne en péril: une application en lien avec la mise en observation des malades mentaux, Basecqz, N., 2021, In: Revue de droit de la santé. 5, p. 416-420

La jurisprudence de la Cour constitutionnelle en droit de la jeunesse à la lumière des droits de l’enfant, Mathieu, G. & Rasson, A-C., 2021, Dans: Le pli juridique. 1, p. 65-72

Les restrictions à la liberté de religion durant la deuxième vague de coronavirus: analyse des arrêts du Conseil d'État, Wattier, S. & Xavier, F., 2021, Dans: Journal des Tribunaux. 6851, p. 241-246

Arrêt « Veselības ministrija »: remboursement de soins de santé transfrontaliers et discrimination indirecte à l'égard des patients Témoins de Jéhovah, Wattier, S., 2021, Dans: J.D.E.. 276, p. 57-59

La condamnation de la Belgique par la Cour européenne des droits de l’homme, à la suite de l’expulsion d’un Soudanais en octobre 2017: quand la Tour de Babel n’est pas qu’une vieille histoire, Fierens, J., 2020, Dans : Journal du droit des jeunes. 399, p. 3-5