Aller au contenu. | Aller à la navigation

Chaire Notre-Dame de la Paix

Embrasser d’un même regard la question des rapports entre la foi et la raison, et rendre accessible au grand public des recherches universitaires de haut niveau : c’est le défi relevé par la Chaire Notre-Dame de la Paix, qui a été inaugurée le 16 octobre dernier. Pilotée par le Professeur Dominique Lambert au sein du Centre Universitaire Notre-Dame de Paix (cUNdp) et de l’Institut Esphin de l’UNamur, cette Chaire est financée grâce à la générosité d’un mécène privé.

Notre histoire bâtiment des sciencesDepuis sa fondation par les jésuites, l’UNamur conçoit l’enseignement de la philosophie et des sciences dans un dialogue permanent, pluraliste et ouvert sur la société. Une tradition que poursuit aujourd’hui le cUNdp, dont les membres étudient les rapports entre les religions, en particulier le christianisme, et la raison, la théologie et la philosophie, la foi et les cultures, la foi et les sciences, la politique, les arts, etc. Leurs recherches portent également sur la manière dont foi et identité religieuse peuvent se vivre au sein de notre société contemporaine, dans des institutions comme l’école, l’hôpital, l’entreprise… Une autre spécificité du cUNdp, c’est son approche interdisciplinaire, la plupart de ses membres ayant une double formation, à la fois scientifique et philosophique.

cundpLes résultats de ces recherches de pointe seront partagés avec le grand public, durant les quatre années à venir, au travers de la Chaire Notre-Dame de la Paix. Depuis cet automne, elle propose, autour du dialogue foi et raison, un lieu d’enseignement et de débat qui rassemble étudiants, chercheurs et membres de la société civile – hommes politiques, chefs d’entreprise, enseignants, journalistes, représentants des différentes cultures et des différentes religions. Plusieurs activités sont prévues chaque année : une conférence grand public, des workshops entre experts, un cycle de cours-séminaires ouvert aux étudiants et au grand public ainsi que des publications collectives, scientifiques ou de vulgarisation.

dlambertPour cette première année, c’est la question du mal qui est abordée par le professeur Lambert (ci-contre) et les chercheurs au sein de ce programme. À côté de la leçon inaugurale dispensée par le professeur Paul Clavier (Université de Lorraine) le 16 octobre, sept autres conférences ont été proposées sur cette thématique brûlante, au sein du cycle « Philosophie et religions » du Département de philosophie.

Si vous souhaitez suivre l’actualité de la Chaire, rendez-vous sur http://bit.ly/cUNdp

Portlet don en ligne