Aller au contenu. | Aller à la navigation

Croisement des disciplines et recul critique

Le département Sciences, Philosophies, Sociétés occupe une place originale dans le paysage universitaire belge, voire européen.

Créé en 1970 à l'initiative du Professeur Gérard Fourez, ce département de la Faculté des Sciences, où ont longtemps travaillé les Professeurs Georges Thill et Joseph Duchêne, est l’une des spécificités de l'Université de Namur. Composé de professeurs et de chercheurs ayant pour la plupart une double formation en sciences dites exactes et en sciences humaines, il entend susciter chez les étudiants en sciences et en médecine une réflexion sur les enjeux éthiques, sociaux, éducatifs, institutionnels, politiques, économiques, religieux ou symboliques des sciences et des techniques.

Pour atteindre ses objectifs, il offre des cours d’épistémologie, d’histoire et de philosophie des sciences, de logique, d’éthique, d’anthropologie, de sciences religieuses, de psychologie, et des séminaires de réflexion sur les rapports entre les différentes disciplines scientifiques et la société.

 

Les recherches menées au sein du département sciences, philosophies et sociétés sont chapeautées par un Institut de recherche (Esphin)  et deux Centres de recherche (CBUN et cUNdp). Ces recherches sont diverses : éthique des soins de santé, éthique des nouvelles technologies, éthique du développement, philosophie de la médecine, philosophie politique, logique, métaphysique, philosophie des sciences, rapports Foi-sciences, etc.