L E S   M É T I E R S   D E   L' H I S T O R I E N

Où le diplôme d'historien est indispensable

La gestion du patrimoine

  • attaché scientifique (ou titre équivalent) dans certaines institutions telles que le Musée de l’Armée, le Musée d’Histoire de l’Afrique à Tervuren, les Musées royaux d’Art et d’Histoire, la Bibliothèque royale…
  • archiviste, conservateur : il y a, en Belgique, de nombreux dépôts d’archives de l’État et un certain nombre de centres d’archives privés qui recrutent régulièrement des diplômés en Histoire.

L’enseignement

  • enseignant dans le secondaire supérieur : 4e-5e-6e humanités. Il faut détenir le titre d’agrégé de l’enseignement secondaire supérieur (orientation spécifique de maîtrise).
  • enseignant dans les hautes écoles où sont formés les futurs enseignants du secondaire inférieur (1re, 2e, 3e humanités) et du primaire, et dans les autres écoles supérieures dont les programmes comprennent des cours d’histoire (Tourisme, Communication…). Moyennant l’obtention d’un Certificat d’aptitude pédagogique approprié à l’enseignement supérieur (CAPAES) au cours des premières années de fonction.

La recherche

  • enseignant et chercheur à l’Université ou au Fonds National de la Recherche Scientifique (ou équivalents à l’étranger). Un titre de docteur en Histoire est requis pour accéder au poste de professeur à l’Université.

Où le diplôme d'historien est un atout

Nombre de diplômés en histoire exercent soit des professions en rapport direct avec l’enseignement reçu, soit des professions auxquelles leurs études ne les préparaient pas directement, mais pour lesquelles la formation d’historien s’avère pertinente :

Le secteur du livre et de la documentation

  • bibliothèques, librairies, maisons d’édition traditionnelles et multimédia ;
  • centres de documentation.

Le monde de la communication

  • journalisme (presse écrite, radiophonique ou télévisée) ;
  • métier de guide-conférencier (institutions publiques, a.s.b.l. ou fondations à vocation culturelle ou touristique);
  • à la demande d’organismes publics ou d’entreprises privées : réalisation d’expositions, de commémorations, de publications…

La fonction publique

  • des historiens sont engagés dans les Services fédéraux, communautaires, régionaux, provinciaux ou locaux : aménagement urbain, culture, relations internationales…

Les entreprises du secteur marchand et non marchand

  • comme responsables de services documentaires ou titulaires d’autres fonctions, des historiens sont employés dans des domaines tels que l’assurance, la banque, les ONG…

Les formations complémentaires - notamment en informatique ou en langues - ouvrent plus largement l’éventail des professions accessibles. L’expérience montre que la formation de base en histoire permet de mener ces études complémentaires avec fruit et que les titulaires de ces diplômes complémentaires trouvent facilement du travail.

UN COUP D’ŒIL SUR QUELQUES ANCIENS…

L’enseignement

  • Sarah, professeur d’Histoire et de Pédagogie à l’École Normale Catholique du Brabant Wallon à Louvain-la-Neuve.
  • Alizée, professeur d’Histoire à l’Institut de la Providence de Champion.

La gestion du patrimoine

  • Marie-Françoise, responsable du “Service du Patrimoine Culturel” de la Province de Namur : monuments et sites classés, paysages…
  • Emmanuel, conservateur du centre d’Archives de l’État à Namur : chartes médiévales, archives judiciaires, cartes et plans…
  • Marie, responsable du service des Archives médicales du Centre Hospitalier de Wallonie Picarde (CHwapi) à Tournai.

Le monde de la communication

  • Lionelle, jounaliste à la RTBF.
  • Sophie, chargée de projets internet au sein de la cellule communication du BEP – Bureau économique de la Province de Namur (gestion de projets, community management, rédaction de contenus en ligne, etc.)

La fonction publique

  • Jean-François, attaché au Service d’études du Forem.
  • Jérémy, attaché en ressources humaines (analyste RH) à Fedasil (Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile).

La recherche et l’édition scientifique

  • Cédric, rédacteur en chef du Courrier hebdomadaire du Centre de recherche et d’information socio-politiques (CRISP).
  • Charlotte, assistante à la section des Manuscrits de la Bibliothèque royale de Belgique à Bruxelles.

Le secteur du livre et de la documentation

  • Anouk, libraire à Namur, spécialisée en littérature et en sciences humaines.
  • Sébastien, bibliothécaire dirigeant de la “Bibliothèque Jean de La Fontaine” à Ath et responsable pédagogique de la mise en oeuvre de l’informatique dans les écoles communales.
  • Thierry, attaché bibliothécaire - gestionnaire d’informations au sein du Commissariat général aux réfugiés et apatrides (SPF Intérieur).

Le tourisme

  • Julie, responsable des guidages, des événements et des recherches historiques à la citadelle de Dinant.
  • Virginie, formatrice en tourisme dans un organisme d’insertion socioprofessionnelle (Alternatives Formations) et animatrice et organisatrice d’événements socioculturels.

Les entreprises du secteur marchand et non marchand

  • François-Xavier, gestionnaire Prospection Multirésidentiel et Unifamilial chez Thomas & Piron.

Restez en contact

Vous souhaitez recevoir les dernières informations sur vos futures études ?

Inscrivez-vous à l'enews.