Stage pluridisciplinaire d'été [SBIOB001]

Ce stage scientifique pluridisciplinaire a lieu au début du mois de juillet pendant 8 jours (y compris le déplacement) dans une région qui change chaque année (souvent en moyenne montagne en France). Les activités s'articulent essentiellement sur des observations qui intègrent d'une manière efficace et harmonieuse des disciplines telles que la géologie, la  botanique, l'entomologie, l'ornithologie, complétées par des éléments de cartographie, d'écologie, de géographie, d'astronomie et de physique appliquée. Ce stage est ouvert à différents baccalauréats scientifiques : biologie, géologie, géographie, mathématique, physique, pharmacie, vétérinaire, et à des étudiants inscrits en bac1, 2 ou 3.

Ne manquez pas de visiter le site www.stage-scientifique-ete.be qui présente largement les activités.

 

Le stage propose une initiation à l’ornithologie :

  • au moyen de paires de jumelles, identification des espèces qui nous entourent selon les milieux   traversés, d’après leur silhouette, leurs couleurs, leur comportement.
  • reconnaissance par l’écoute des chants et des cris.
  • informations sur les techniques de vols, le type d’alimentation, les plumes, etc.

 

L’initiation à la géologie s’articule autour de trois axes :

  • observation des différentes roches sur le terrain : détermination des principaux types, identification des minéraux et des fossiles qui les composent.
  • reconstitution de l’histoire géologique depuis la mise en place des roches dans leur environnement de dépôt, les transformations subies (érosion, déplacements,…), à replacer dans la chronologie de l’histoire de la chaîne de montagne alpine. 
  • l’analyse du paysage pour faire le lien entre les reliefs et la nature du sous-sol.

 

Pour l’entomologie, équipés de nos filets, de nos boîtes-loupes et de nos appareils-photos, nous sommes en alerte.

Nous avons repéré des bestioles volantes ou rampantes ; il y en a même qui chantent…

Qui sont-elles ? …Des Insectes ?... Des Araignées ?...Des Scorpions… ?

Sans les déranger, en usant de toutes les précautions possibles pour préserver le biotope; nous allons les observer de plus près…

Quelles flamboyantes couleurs … !  Oh, certains spécimens sont minuscules…la loupe sera bien utile ainsi que nos bouquins d’identification. Et quelques photos pour présenter nos trouvailles  à nos collègues ce soir.

Que font-elles ? Pourquoi sont-elles ici… et maintenant ?

Cette Argiope, sur sa toile, a planté ses chélicères dans le corps de ce délicat Gazé…Ce Bourdon a les corbeilles des pattes postérieures remplies de pollen… Et ce Diptère  a le même costume rayé aposématique qu’une guêpe…Pourrait-il nous piquer ?

Les relations écologiques qui lient les espèces entre-elles et qui les lient à leur milieu nous intéressent beaucoup, nous essayons de comprendre… et nous ne manquerons pas de confronter nos hypothèses à la littérature…

 

Au niveau botanique, le stage pluridisciplinaire met l’accent sur l’observation de terrain intégrant l’identification des espèces dans un biotope donné (la flore) et les formations qu’elles génèrent (la végétation). La démarche fait appel à

  • l’utilisation de clés dichotomiques exploitant les caractères phénotypiques des végétaux grâce à des séances de détermination, mais également en ciblant les caractères de reconnaissance utiles sur le terrain.
  • l’analyse de la composition végétale du milieu, en mettant en évidence les caractéristiques écologiques (y compris les aspects géologiques et édaphiques) qui le conditionnent
  • l’évaluation de l’impact des activités humaines dans la perspective d’une protection des végétaux rares et vulnérables
  • l’évocation des usages éventuels des plantes rencontrées (ethnobotanique) et éventuellement des anecdotes qui y sont associées, de même que tous moyens mnémotechniques qui pourraient faciliter leur mémorisation.