…faites de votre rêve une profession d’avenir… “Namur Biology Training Programme”

logo.JPG

logo_fecabook


La biologie est la science du XXIe siècle ! Virus mortels, maladies chroniques, perte de biodiversité, réchauffement de la planète, ressources alimentaires, développement durable… sont des questions sociétales complexes impliquant la Vie sous toutes ses formes.

Le biologiste moderne analyse les composantes intimes de ces problèmes et développe des solutions d’avenir.

Au centre d’une capitale conviviale, le « Namur Biology Training Programme» se situe au confluent de la Science et de la Société.

au confluent de la créativité et de l’encadrement

photo1.JPG
Au cœur d’une Université à taille humaine, le « Namur Biology Training Programme » place l’étudiant au centre de sa formation.photo2.JPG

 

Basé sur une pédagogie proactive, un encadrement de proximité et de nombreux stages guident l’étudiant afin qu'il construire son programme et progresse dans une formation diversifiée, passionnante et ouverte sur le monde.


L’étudiant transforme ses connaissances en compétences et s’insère dans une démarche active de recherche en master. Etudier ce qu’il aime, profiter des opportunités rencontrées dans son parcours et trouver son épanouissement dans un cadre professionnel qu’il n’avait peut-être même pas imaginé au départ, telle est l’histoire de nombreux biologistes. (https://youtu.be/njz2m7fNepk)

Un cadre

Le décret paysage met l’étudiant au centre de sa formation : à l’UNamur, c’est déjà une tradition. De l’accueil de l’étudiant sortant de l’école secondaire jusqu’à l’insertion professionnelle après son master, l’étudiant est au coeur d’un encadrement de proximité qui le guide afin de choisir et de réussir une formation diversifiée, passionnante et ouverte sur le monde. Le « Namur Biology Training Programme » comprend un baccalauréat de 3 années, au cours duquel l’étudiant oriente sa formation selon ses affinités, et deux masters spécialisés de 2 années.

cadre1.JPG

 

Un projet

L’orientation de baccalauréat et la spécialisation de master, que l’étudiant choisira par intérêt ne lui fermeront aucune porte : le bac ouvre entre autres aux deux masters, qui eux ouvrent à l’ensemble du marché de l’emploi. L’étudiant qui recherche une plus grande spécificité peut construire un projet, balisé - comme à ce jour la chimie du vivant ou la biophysique - voire plus personnel : la bioinformatique, la bioéthique, le développement durable… 

cadre2.JPG

Un parcours

Au sein du Conseil d’Orientation, un professeur suit le parcours de l’étudiant, depuis son entrée à l’université jusqu’à l’obtention de son diplôme de bachelier, puis de master. Il estime son projet de formation, valorise au mieux ses acquis antérieurs et le conseille dans ses choix, alliant ses projets à son potentiel.

Une recherche

Le mémoire de master mobilise les compétences acquises pour comprendre et résoudre les nombreux défis du XXIe siècle liés aux mécanismes intimes de la vie. Il introduit l’étudiant au monde de la recherche avec le soutien des équipes scientifiques de l’UNamur. De nombreux biologistes seront captivés par la recherche, qu’ils poursuivront, s’ils le souhaitent, en doctorat ou dans l’entreprise.

Une vision d’excellence

Notre « training programme » vise l’excellence en  menant chacun à son meilleur potentiel, en offrant un dispositif d’aides très concrètes aux étudiants qui éprouvent quelques difficultés à trouver leur stratégie d’étude personnelle. L’excellence acquise se concrétise par un stage de master, souvent réalisé dans une  institution prestigieuse belge ou étrangère, dans laquelle nos étudiants sont très appréciés.

Une pédagogie proactive

La formation de l’étudiant repose sur une pédagogie proactive visant à développer l’autonomie et l’esprit critique dans une démarche participative. Le concept du XXIe siècle des « flipped classrooms » invite l’étudiant à préparer des parties de la matière, en groupes encadrés, puis à les présenter, à formuler des questions pour tirer le meilleur parti de l’interaction avec le professeur. En 3e année, l’étudiant réalise une recherche personnelle bibliographique et/ou expérimentale. Cette démarche active sera renforcée pendant les 2 années de master.