Chaire Francqui au titre belge 2012-2013

logo

 

 

http://www.francquifoundation.be

 
 
 
 

Titre de la chaire

Homère


La Grèce en chœurs

Rémanences poétiques, polyphonies politiques

 

 

 

 

 

par Charles Doyen

chargé de recherches du F.R.S.-FNRS 

à l’Université catholique de Louvain

 

 

Programme des leçons

Leçon inaugurale : Le héros épique, référence plurielle (jeudi 7 février 2013)

La figure du héros épique est un excellent angle d’approche pour souligner la modernité de l’hellénisme. Car le héros épique, qui est une invitation permanente à se dépasser au-delà de soi-même, à transgresser toutes les frontières, à tendre vers l’universel, reste en même temps enraciné dans la plus profonde humanité.

Présentation du titulaire de la Chaire par le Professeur Yves Poullet, Recteur de l’Université de Namur (audio mp3) - Enregistrement de la leçon inaugurale (vidéo mp4) - Diaporama de la leçon (pdf).


1. La poésie épique, creuset d’une identité (lundi 18 février 2013)

Héritage et souvenir de l’époque mycénienne, l’épopée grecque s’est progressivement enrichie de nouvelles valeurs sociales, apparues au cours des âges obscurs et de l’époque archaïque. De cette situation résulte un décalage évident entre le récit, éloigné des auditeurs dans le temps et l’espace, et le message sous-jacent, qui leur est parfaitement contemporain. Dès lors, l’épopée est en permanence le vecteur de l’identité hellénique.

Diaporama de la leçon (pdf) - Version imprimable (pdf).


2. La guerre de Troie, modèle paradoxal d’une société communautaire (lundi 4 mars 2013)

Rien n’est a priori plus éloigné du modèle civique que la société des guerriers campée devant les murs de Troie, sous les ordres d’un souverain injuste et couard, le grand roi Agamemnon. Pourtant, les cités naissantes ne cessent de s’approprier l’héritage épique, par l’institution de cultes civiques, par la célébration de fêtes communautaires et, in fine, par la mise par écrit des poèmes homériques.

Diaporama de la leçon (pdf) - Version imprimable (pdf).


3. Les métamorphoses du lyrisme choral dans le cadre civique (lundi 18 mars 2013)

Alors que se rigidifient les traditions orales qui donnent vie à l’épopée, le matériau épique est remployé par les poètes lyriques qui, comme Pindare, se font les chantres des valeurs aristocratiques ; au même moment, les Tragiques et, en premier lieu, Eschyle, investissent les cycles épiques pour soutenir la démocratie athénienne. Dans ce cadre civique, l’épopée et ses avatars donnent à penser : la poésie est au fondement des réflexions philosophiques de Platon et d’Aristote.

Diaporama de la leçon (pdf) - Version imprimable (pdf).


4. Homère à Alexandrie : l’épopée réveillée par l’érudition (lundi 15 avril 2013)

L’efflorescence intellectuelle qui marque les débuts de la dynastie lagide en Égypte remet au goût du jour l’épopée archaïque : d’une part, Homère est le modèle absolu dont s’inspirent ou s’écartent les poètes alexandrins, tels Lycophron de Chalcis, Callimaque de Cyrène ou Apollonios de Rhodes ; d’autre part, les premiers philologues (Zénodote d’Éphèse, Aristophane de Byzance, Aristarque de Samothrace) mettent au point la critique textuelle alexandrine en éditant et commentant l’épopée homérique.

Diaporama de la leçon (pdf) - Version imprimable (pdf).


5. Rome, nouvelle Troie : de l’Iliade à l’Énéide  (lundi 29 avril 2013)

Dès l’œuvre fondatrice de Livius Andronicus, la littérature latine, en quête d’identité, intègre rapidement les modèles grecs, sur les plans formel et thématique. Le chef-d’œuvre de la littérature augustéenne, l’Énéide de Virgile, est le parfait aboutissement de ce processus d’adaptation des lettres grecques aux réalités romaines : Énée, héros méprisé du cycle troyen, surpasse désormais Achille et Ulysse pour devenir le père fondateur de la nation romaine.

Diaporama de la leçon (pdf) - Version imprimable (pdf).