Le Groupe Genre de l'UNamur

Dès septembre 2011, un groupe Genre a été mis sur pied à l’UNamur.

Ce groupe Genre, composé d’académiques (Claire Lobet-Maris, Séverine Dussolier, Stéphane Leyens, Patricia Vendramin, Gérard Valenduc) et de scientifiques (Nathalie Grandjean, Céline Decleire, Sarah Gallez, Catherine Bert, Marie-Gabrielle Lemaire) a été, à l’origine, en charge des trois missions suivantes :

 

  1. Fédérer les chercheur(e)s qui s’intéressent et/ou travaillent sur le Genre au sein de l’UNamur.
  2. Rendre visible les problématiques de Genre, tant aux niveaux théorique et scientifique, qu’aux niveaux stratégique et politique.
  3. Se forger une expertise commune au sein de l’UNamur, qui puisse répondre aux divers appels et propositions qu’offre la recherche nationale et internationale.


Très vite, le groupe Genre a été sollicité en interne sur des questions de discriminations liées au genre et d’inégalités dans les carrières entre les femmes et les hommes.

Il a répondu à ces demandes et s’est donc chargé d’une quatrième mission, de conseils et d’appui aux politiques de gender mainstreaming.