Aller au contenu. | Aller à la navigation

La charte européenne du chercheur

Principes fondamentaux

La charte européenne du chercheur est un ensemble de principes généraux et de conditions de base qui spécifie les rôles, les responsabilités et les prérogatives des chercheurs et des employeurs et/ou bailleurs de fonds des chercheurs.

Elle a pour objectif d’assurer que les relations entre les chercheurs et les employeurs ou bailleurs de fonds soient de nature à favoriser la réussite en ce qui concerne la production, le transfert, le partage et la diffusion des connaissances et du développement technologique, et à favoriser le développement de carrière des chercheurs.

La charte reconnaît également la valeur de toutes les formes de mobilité comme moyen d’améliorer le développement professionnel des chercheurs.

Dans cette perspective, la charte constitue un cadre pour les chercheurs, les employeurs et les bailleurs de fonds, qui les invite à agir de façon responsable et en tant que professionnels dans leur milieu de travail, et à se reconnaître en tant que tels les uns les autres.

La charte s’adresse à tous les chercheurs dans l’Union européenne, à toutes les étapes de leur carrière, et couvre tous les domaines de recherche dans le secteur public et dans le secteur privé, indépendamment de la nature de l’engagement ou de l’emploi 7, du statut juridique de leur employeur ou du type d’organisation ou d’établissement dans lesquels les travaux sont effectués. Elle tient compte des rôles multiples des chercheurs, qui sont engagés non seulement pour mener des travaux de recherche et/ou pour effectuer des activités de développement, mais interviennent également comme directeurs de thèse/stage ou mentors ainsi que dans la gestion ou les tâches administratives.

La charte part du principe que les chercheurs ainsi que les employeurs et/ou bailleurs de fonds des chercheurs ont l’obligation primordiale d’assurer qu’ils respectent les exigences de la législation nationale, régionale ou sectorielle respective. Lorsque les chercheurs bénéficient d’un statut et de droits plus favorables, à certains égards, que ceux prévus dans la charte, les dispositions de cette dernière ne doivent pas être invoquées pour restreindre le statut et les droits déjà acquis.

Les chercheurs ainsi que les employeurs et les bailleurs de fonds qui adhèrent à la charte doivent également respecter les droits fondamentaux et observer les principes reconnus par la charte des droits fondamentaux de l’Union européenne.

Télécharger la Charte européenne du chercheur :

Version FR - Version UK.

QU'EST-CE QUI VA CHANGER CONCRÈTEMENT?

L'Espace Européen de la Recherche en vidéo
 
Sans être exhaustif, voici quelques mesures apportées par l'implémentation à l'UNamur de la charte européenne du chercheur:
  • Un accès aux financements européens et wallons grâce au label "HR Excellence in Research".
  • Une information plus complète, plus opérationnelle et plus adaptée aux besoins des chercheurs étrangers arrivant à l'UNamur.
  • Remise d'un welcome pack aux chercheurs étrangers.
  • Amélioration des processus de prise en charge du chercheur avant et après son arrivée à l'université devant notamment découler sur une meilleure intégration dans le service, dans l'université et dans la ville.
  • Simplification des processus administratifs et amélioration des flux d'informations.
  • Allègement de la tâche administrative du promoteur, qui, toutefois conserve sa responsabilité dans l'accueil du chercheur.
  • Transparence dans le recrutement des chercheurs.
  • Développement d'une politique de soutien au doctorat et au post-doctorat, notamment pas le biais d'un accompagnement des chercheurs en vue de l'acquisition de compétences transversales pour une insertion professionnelle réussie.
  • Utilisation de l'anglais par le services administratifs.
  • Introductions des principes de la charte européenne du chercheur dans le règlement doctoral.
  • Un environnement propice à la recherche grâce à une amélioration des conditions de travail et de recherche.