Lutter contre le harcèlement, Séminaire Euraxess, 25 mai 2018

Avoir le pouvoir d'agir sur les autres ou éviter d'être sous l'emprise de quelqu'un. Voilà deux facettes de la relation dominant-dominé.

Dans le cadre des services d'Euraxess, nous avons été sensibilisées aux différentes techniques de lutte contre la manipulation par le biais du séminaire organisé dans le cadre de "l'Euraxess Career development training" qui s'est tenu  le 25 mai 2018.

Le professeur Inger Lövkrona, professeur émérite de l'Université de Lund en Suède a donné une conférence sur le thème "Discrimination in academia: challenging organisational cultures"

Nous n'allons évidemment pas vous expliquer comment prendre le pouvoir sur vos collègues mais au contraire vous sensibiliser en tant que témoin ou vous permettre de réagir en tant que victime.

Revenons à l'intimidation et à l'humiliation, ce tableau illustre cinq cas avec la description et les mesures à prendre en tant que témoin ou victime :

 

CasDescriptionContre-mesureTémoin
Rendre invisible Ne pas tenir compte de ce que dit une personne comme si elle était absente, par exemple dans une réunion. Demander de l'attention Reconnaissance
Ridiculiser Ridiculiser quelqu'un par une phrase à double sens, une blague, en la mettant en cause de manière directe ou indirecte. Accuser de manquer d'humour en cas de réactions. Question Respect
Rétention d'informations Ne pas donner les informations et la connaissance ou la partager oralement à des personnes choisies.  Etre honnête Informer
Culpabiliser Ne jamais avoir la bonne réaction face à la situation. Exemple : laisser prendre le bus à son enfant seul et être trop permissif. Ou ne pas le laisser faire et l'empêcher de faire ses propres expériences. Aucune solution n'est satisfaisante. Casser la situation Renforcer la reconnaissance
Blâmer et humilier Prendre toutes les fautes  pour soi sans prendre de distance. Sans que la personne soit en position d'agir pour changer la situation et donc le résultat négatif dont on l'accuse. Syndrome du  "Tout est de ma faute"  Intellectualiser Supporter et encourager

 

 

Prenons maintenant un cas concret. Nous avons tous été ridiculisés une fois dans notre vie. Quelqu'un fait une blague sur vous, souvent de mauvais goût. Vous êtes gênez et vous n'osez rien dire. Les autres rient. Vous les imitez.

La première action est donc de ne pas rire avec les autres, ce qui diminuera aussi les rires des autres. Vous venez de cautionner la blague et donc les paroles qui ont été prononcées sur vous.  La seconde action est de questionner le blagueur : "Que veut-il dire exactement ?", "Explique-moi le sens de ta blague ?" Ne croyez pas que vous manquez d'humour, tout n'est pas acceptable. restez calme et maintenez votre position : le provocateur finira pas expliquer le sens de la blague, ce qui le montrera sous son vrai jour.

Si vous êtes témoin d'une situation semblable, ne riez pas ! Et soutenez les paroles de la personne mise en cause lorsqu'elle demande des explications. vous devenez quelqu'un sur qui on peut compter, un allié. Votre intervention immédiate aura plus d'impact qu'une remarque une semaine après. Vous serez aussi respecté par le provocateur. Après tout vous étiez peut-être le prochain sur la liste ...

 

L'humour n'exclut pas le respect.

 

En cas de débordements, il existe à L'UNamur quatre personnes de confiance que vous pouvez contacter ici.