Aller au contenu. | Aller à la navigation

Unité de Recherche en Didactique de la Physique

Les activités de recherche menées au sein de l’Unité de Recherche en Didactique de la Physique (LDP) sont spécifiquement situées dans le champ de l’apprentissage de cette discipline.

Principaux axes de recherches

Depuis plusieurs années, le LDP s’intéresse spécifiquement aux difficultés d’apprentissage de la physique chez les élèves et les étudiants. La didactique de la physique s’intéresse spécifiquement aux éléments intrinsèques au contenu disciplinaire enseigné qui constituent de véritables obstacles épistémologiques à la construction du savoir. De fait, la physique parce qu’elle présente un haut degré de conceptualisation est particulièrement difficile à comprendre, à apprendre et donc à enseigner. Ces obstacles à l’apprentissage se révèlent essentiellement chez les apprenants par la mobilisation de leurs conceptions dites premières ou spontanées. Ce savoir premier, généralement faux, est généré lors de raisonnements que l’on qualifie de naïfs, car faciles à mobiliser, mais incorrects sur le plan scientifique. Pouvoir détecter, chez les apprenants, ces raisonnements faux, générateurs de conceptions premières, c’est mettre en place des dispositifs d’enseignement, une ingénierie didactique plus performante afin de mieux faire apprendre. 

Actuellement, le champ de recherche du LDP se situe au niveau de l’étude de ces raisonnements naïfs induits par l’usage de certaines formes de présentation d’expériences de physique. Par exemple, l’usage d’une capsule vidéo d’une expérience de physique n’est pas aussi efficient qu’on pourrait initialement le penser.