Historique

Deux siècles de sciences:un fameux bail !

Deux siècles pendant lesquels l'Université de Namur n'a cessé de relever des défis. Et quels défis ! Ces cinquante dernières années ont produit autant d'avancées que toute l'histoire de l'humanité.
En participant au progrès des sciences et des technologies, la Faculté des sciences a répondu aux nouveaux besoins du monde. Toujours à l'écoute et au service des femmes et des hommes, de leur bien-être et de la qualité de la vie, elle fait bouger les sciences. Et le bail est loin d'être terminé !

Les études au fil des ans

Dès 1833, deux candidatures en sciences mathématiques et physiques sont organisées à Namur. La loi du 21 mai 1929 reconnaît à la Faculté des sciences le droit de délivrer des diplômes de candidats en sciences (mathématique et physique exceptées) et en sciences naturelles et médicales.

En 1933, 105 étudiants fréquentent les salles de cours, cours dispensés presque exclusivement par des pères jésuites. En 1950,  les premiers étudiants en géographie et en biologie s'inscrivent, rejoints en 1961 par les candidats chimistes. En 1962, les diverses sections de la Faculté acquièrent davantage d'autonomie dans l'organisation de leur programme d'études. La loi du 28 mai 1971 autorise la Faculté à délivrer les diplômes de licencié, d'agrégé de l'enseignement secondaire supérieur et de docteur en mathématiques, physiques, en chimie et en biologie. En 1974, suite à la réorganisation des études de médecine vétérinaire, la possibilité est offerte de suivre les 3 candidatures à Namur. Depuis 1994, la Faculté est autorisée à délivrer le grade d'agrégé de l'enseignement supérieur.

La rentrée 2004-2005 marque l'ouverture des baccalauréats dans toutes les disciplines dans le cadre de la réforme de Bologne.

Aujourd'hui, la Faculté des sciences compte plus de 1000 étudiants.

Une recherche d'avenir

Au début des années 60, la Faculté des sciences entre dans une phase de croissance rapide de la population universitaire. Celle-ci se marque horizontalement par un recrutement plus nombreux et plus large de la population étudiante. L'expansion favorise également verticalement les domaines de l'enseignement des second et troisième cycles, ce qui a pour effet de susciter le développement de la recherche.

L'organisation à partir de 1971 du cycle complet en sciences mathématiques, physiques, chimiques et biologiques jusqu'au doctorat, a permis la professionnalisation de la recherche fondamentale, appliquée ou technologique.

De nombreux laboratoires et unités de recherche de la Faculté des sciences jouissent aujourd'hui d'une renommée internationale.