Ia

Les alcalins

Li

Situés à l'extrême gauche du tableau périodique, les alcalins

  • sont tous des métaux,
  • n'ont qu'1 électron de valence (famille Ia)
  • auront donc tendance à donner facilement cet électron pour saturer le niveau d'énergie et à former un cation de charge +1 : Li+, Na+, K+, ...

Les alcalins doivent être conservés dans l'huile, car lorsqu'ils sont en contact avec l'eau ou l'air, ils réagissent violemment pour former une base hydroxylée ou alcaline.

Les alcalins sont souvent utilisés dans la médecine pour la fabrication des médicaments et pour la fabrication d'explosifs.

N.B. L'hydrogène (H), même s'il fait partie du groupe IA comme tous les éléments mentionnés plus haut, ne fait pas partie de la famille des alcalins, contrairement à ce qu'on peut penser. L'hydrogène peut être considéré comme un élément à part. C'est l'élément le plus léger : il n'est formé que d'un proton et d'un électron. C'est l'élément le plus commun dans l'univers.

< Fermer >

 

 

Na
K
Rb
Ce
Fr
 
IIa
Les alcalino-terreux
Be

Les alcalino-terreux :

- possèdent deux électrons de valence (famille IIa)
- auront donc tendance à donner facilement deux électrons pour saturer le niveau d'énergie et à former un cation de charge +2 : Be2+, Mg2+, Ca2+, ...

Ces éléments ne se trouvent jamais sous forme métallique libre dans la nature, car, comme les alcalins, ils sont très réactifs et réagissent aisément avec de nombreux non-m

< Fermer >

 

 

Mg
Ca
Sr
Ba
Ra
 


Les métaux de transition

Sc
Ti
V
Cr
Mn
Fe
Co
Ni
Cu
Zn
Y
Zr
Nb
Mo
Tc
Ru
Rh
Pd
Ag
Cd
La
Hf
Ta
W
Re
Os
Ir
Pt
Au
Hg
Ac

Tous les membres de cette famille :

  • sont des métaux
  • n'obéissent pas à la règle de l'octet. En effet, ils peuvent accueillir plus de 8 électrons sur leur couche de valence. Certains d'entre eux peuvent même en accueillir jusqu'à 18! Cela rend parfois difficiles les interactions avec les éléments des autres familles.

Ils ont aussi, pour la plupart, tendance à s'unir entre-eux, ou encore avec des composés d'autres familles pour former ce que l'on appelle des alliages.

 

 

IIIa
Les terreux

B

Cette famille est aussi connue sous le nom de "famille du bore".

Les éléments de la famille du bore :

  • comptent 3 électrons de valence (famille IIIa) ,
  • auront donc tendance à donner facilement trois électrons pour saturer le niveau d'énergie et à former un cation de charge +3 : B3+, Al3+, ...

Le digne représentant de cette famille (du moins, celui qui lui donne son nom) est un élément appartenant aux métalloïdes; les 4 autres sont des métaux

< Fermer >

 

 

Al
Ga
In
Tl
 

IVa


Les carbonides

C

Cette famille, appelée aussi "famille du carbone", sort vraiment de l'ordinaire par rapport aux autres familles du tableau périodique. Ses membres possèdent tous :

  • 4 électrons de valence (famille IVa)
  • donc ils peuvent en céder ou en attirer pour se saturer et former respectivement un cation de charge +4 ou un anion de charge -4.

Le carbone (C), le silicium (Si) et le germanium (Ge) sont des métalloïdes.

L'étain (Sn) et le plomb (Pb) sont des métaux.

 

 

Si
Ge
Sn
Pb
 
Va
Les azotides

N

Les azotides :
  • possèdent 5 électrons de valence (famille Va)
  • auront donc tendance à attirer 3 électrons pour obéir à la règle de l'octet et à former une anion de charge -3 : N3-, p3-, ...

Les éléments les plus importants sont certainement l'azote et le phosphore, éléments essentiels à la vie des animaux et des végétaux et dont nombreux de leurs composés ont des applications importantes.

< Fermer >

 

 

P
As
Sb
Bi
 

VIa


Les sulfurides

O

Les sulfurides :

  • possèdent 6 électrons de valence (famille VIa)
  • auront donc tendance à attirer 2 électrons pour obéir à la règle de l'octet et à former une anion de charge -2 : O2-, S2-, ...

Les sulfurides prennent donc volontiers 2 électrons à ceux qui s'y risquent.Ils font des liens ioniques avec les autres familles de la région des métaux, aussi bien que des liens covalents avec nos semblables, les non-métaux.

< Fermer >

 

 

S
Se
Te
Po
 

VIIa


Les halogènes

F

Les halogènes :

  • ont tous 7 électrons de valence, (famille VIIa)
  • ont donc tendance à attirer 1 électron pour obéir à la règle de l'octet et à former une anion de charge -1 : F1-, Cl1-, ...

Les halogènes ne se laissent pas marcher sur les pieds. Ils n'hésitent pas à s'emparer de l'électron qui leur manque. C'est pour cela qu'ils sont reconnus comme étant la famille la plus avare du tableau périodique.

< Fermer >

 

 

Cl
Br
I
At
 
VIIIa
Les gaz rares (ou inertes)

He

Les gaz rares :

  • ont 8 électrons de valence, sauf l'hélium, ils possèdent dons une structure bien stable (8 électrons sur la couchs de valence) et ils ne sont pas intéressés à donner ou à recevoir des électrons.

Il y a quelques années, les gaz rares étaient appelés gaz inertes à cause de leur inertie chimique. Mais on sait maintenant qu'ils peuvent néamoins réagir avec d'autres gaz.

Ce sont les seuls gaz monoatomiques, tous les autres gaz ont des molécules diatomiques c'est-à-dire qu'il y a deux atomes d'un même élément qui composent la molécule.

La source des gaz rares est l'air.

 

Ne
Ar
Kr
Xe
Rn