Aller au contenu. | Aller à la navigation

Historique

Cinq lustres et dix huit décennies : une chronologie rapide

La chimie a été enseignée en Faculté des Sciences bien avant qu’il n’y ait un Département de Chimie par des Jésuites se succédant environ tous les trente ans. Ainsi, une première Chaire de chimie fût tenue par Antoine Maas dès 1837. Se sont ensuite succédés plusieurs grands noms : François Tras, Henri de Greeff, Prosper Colmant et Maurice Griffé. Les deux derniers qui se sont retirés respectivement en 1967 et 1994 sont encore dans la mémoire de nombreux enseignants et chercheurs présents au Département. L’ouvrage de « Chimie Générale » du Père Colmant qui a connu six éditions a été pendant très longtemps un ouvrage de référence en Belgique et la « Chimie » du Père Griffé est toujours utilisé.

Les candidatures en Sciences chimiques, parmi cinq autres candidatures en Sciences et dans d’autres Facultés, ont été autorisées en 1961, ce qui a provoqué un afflux d’étudiants et rendu nécessaire un accroissement en personnel. En Chimie, François Durant et André Schonne sont venus compléter l'équipe des Pères Colmant et Griffé. Immédiatement, ceux-ci ont souhaité développer des activités de recherche dans le domaine de la diffraction des rayons X. Malgré des lectures très difficiles des premières densités électroniques et l'utilisation d'ordinateurs dont on n'oserait pas citer les performances, ils y devinaient l'amorce des premières structures moléculaires. De cette époque presque héroïque, sont "sortis" plusieurs étudiants, Willy Dumont, Pierre Pirson, José Remacle, Joseph Delhalle, ... Nous citons particulièrement ceux- ci, car ils nous sont revenus après avoir terminé leurs étude de deuxième cycle dans les autres institutions du pays. Petit à petit, le nombre d'étudiants oblige à dédoubler les cours, travaux dirigés et travaux pratiques de première année. D'autres personnes sont engagées : Guy Evrard, qui rejoindra l'équipe "cristallographique" de François Durant, Jean Hontoy, Nicole Lalière, Bernadette Mosseray, Anne-Françoise Pieret, "Monsieur Michau", Camille Gochet.

Arriva ensuite le "grand événement" : la loi de juillet 1971 faisant sauter le carcan sur les autorisations des cycles d'études ; l'Université de Namur pouvait organiser les licences et doctorats en mathématique, biologie, physique et chimie. Une nouvelle période qui allait mener à la création du Département de Chimie commença. Il fallait des titulaires pour assurer les nouveaux cours du deuxième cycle mais aussi pour initier des nouvelles orientations de recherche. Jean-Marie André, jeune docteur issu du Laboratoire de Chimie Théorique de l'UCL, et Alain Krief, jeune docteur du Laboratoire de Chimie Organique de Paris V-VI, rejoignent le Département en 1971-1972. Et de nombreux autres chimistes vont suivre petit à petit : Luc Lamberts, Jacques Verbist, Eric G. Derouane, Janos B.Nagy, Laszlo Hevesi, Joseph G. Fripiat, Christian Labar, Joseph Riga, Willy Dumont, Alain Burlet, Bernadette Norberg, Guy Daelen, Vahit Oguz, Lajos Nagy, Daniel Lemaire ... Le Département de Chimie est né.

En septembre 1972, la première licence est ouverte. Quatorze étudiants audacieux font confiance aux nouvelles équipes. Parmi eux, Daniel Vercauteren, est toujours présent. De nouveaux locaux sont nécessaires. Le bâtiment de chimie est construit. L'afflux de nombreux nouveaux étudiants, notamment en candidatures en Sciences Médicales et Sciences Vétérinaires, nécessite de dédoubler les cours. Armand Panier, Professeur de Chimie au Collègue de Charleroi, est appelé. La licence devait aussi prévoir pour les étudiants la possibilité de préparer le diplôme de l'Agrégation de l'Enseignement Secondaire Supérieur. Armand Panier et Pierre Pirson prennent la responsabilité de la partie chimique du diplôme.

Le Département prend son rythme de croisière et les laboratoires se structurent et organisent leur recherche. Organisation de congrès, collaborations nationales et internationales, participation à des réseaux scientifiques... et quelques fruits agréables récoltés, par exemple, un prix Francqui en 1991 pour Jean-Marie André, un autre en 1994 pour Eric G. Derouane. En 2004, après 30 années de fonctionnement le Département est constitué de neuf unités de recherche (nous ne citons que les responsables) :

  • Le Laboratoire de Chimie Moléculaire Structurale de François Durant et Guy Evrard
  • Le Laboratoire de Chimie Organique de Synthèse de Alain Krief
  • Le Laboratoire de Chimie Théorique Appliquée de Jean-Marie André
  • Le Laboratoire d'Electrochimie et de Chimie Analytique de Luc Lamberts
  • Le Laboratoire de Chimie des Matériaux Inorganiques de Bao Lian Su
  • Le Laboratoire de Résonance Magnétique Nucléaire de Janos B.Nagy
  • Le Laboratoire de Physico Chimie Informatique de Daniel Vercauteren
  • Le Laboratoire de Chimie des Matériaux Organiques de Laszlo Hevesi
  • Le Laboratoire Interdisciplinaire de Spectroscopie Electronique - Partie Chimie - de Joseph Delhalle et Zineb Mekhalif

A ce moment, ces unités rassemblaient entre 100 et 120 chercheurs, académiques, scientifiques, chercheurs post-doctorants, doctorants, personnel ATO,...

Et logiquement, après environ 35 ans, comme lors des successions des premiers jésuites, les pionniers du Département de Chimie de 1972 sont petit à petit remplacés. Ainsi en 2004 sont arrivés Johan Wouters et Stéphane Vincent.

 En même temps que la réforme de Bologne en 2005, le Département s’est situé donc dans une période de changement intéressante jusqu'en 2010 pour remplacer successivement tous les pionniers du Département, ceci afin de permettre de répondre aux exigences d'un enseignement à la page, en baccalauréats et masters, la chimie ayant un rôle central en recherche pour répondre aux souhaits d'une Europe en pleine création.

En 2006, arrive Davide Bonifazi ; en 2007, Philippe Snauwaert ; en 2008, Steve Lanners ; en 2009, Benoît Champagne, et en 2010, Carmela Aprile.

En 2011, le Département est constitué de cinq unités (nous ne citons que les membres permanents) :

  • L'Unité de Chimie Physique Théorique et Structurale (UCPTS), où l'on retrouve le Laboratoire de Chimie Biologique Structurale (CBS) de Johan Wouters, le Laboratoire de Physico-Chimie Informatique (PCI) de Daniel Vercauteren et Laurence Leherte, le Laboratoire de Chimie Théorique (LCT) de Benoît Champagne, ainsi que Eric Perpète et Catherine Michaux
  • L'Unité de Chimie Organique (UCO), où l'on retrouve le Laboratoire de Chimie Organique de Synthèse (COS) de Steve Lanners, le Laboratoire de Chimie Organique des Matériaux Supramoléculaires (COMS) de Davide Bonifazi et le Laboratoire de Chimie Biologique Organique (CBO) de Stéphane Vincent
  • L'Unité d'Electrochimie des Surfaces (CESA) où l'on retrouve le Laboratoire de Chimie et Electrochimie des Surfaces (CES) de Zineb Mekhalif
  • L'Unité de Chimie des Nanotechnologies (UCNANO) où l’on retrouve le Laboratoire de Chimie des Matériaux Inorganiques (CMI) de Bao Lian Su et le Laboratoire de Chimie des Matériaux Appliqués (CMA) de Carmela Aprile
  •  La Cellule Didactique de Philippe Snauwaert, D. Baillieul et I. Ravet.

 

                                                        D.P. Vercauteren       

                                                    Octobre 2012      

 

                                                                                   

Liste des Directeurs du Département

R.P. Griffé de 01/01/1972 au 31/12/1977

F. Durant du 01/01/1978 au 31/12/1980

J.-M. André du 01/01/1981 au 31/12/1982

F. Durant du 01/01/1983 au 31/12/1985

E.G. Derouane du 01/01/1986 au 31/12/1987

J. Delhalle du 01/01/1988 au 08/09/1991

J. Verbist du 09/09/1991 au 30/10/1993

F. Durant du 01/11/1993 au 30/04/1998

D.P. Vercauteren du 01/05/1998 au 31/05/2001

A. Krief du 01/06/2001 au 31/05/2004

D.P. Vercauteren du 01/06/2004 au 01/08/2007

B-L. Su du 01/08/2007 au 01/08/2010

J. Wouters du 01/08/2010 au 30/06/2012

D.P. Vercauteren du 01/07/2012 au ….