Aller au contenu. | Aller à la navigation

Valoalgue

Culture en masse de microalgues et leur valorisation pour la production de molécules d'intérêt.

Portefeuille ALGAE FACTORY composé de : Usinalgue ULg, Valoalgue ULg, Valoalgue UMons, Valoalgue UNamur

Coordinateur : UNamur

Les microalgues sont des organismes photosynthétiques unicellulaires qui, depuis le milieu du 20ème siècle, ont fait l'objet d'un intérêt croissant du monde scientifique et industriel. Leur culture en masse s'est d'abord développée en vue de l'exploitation directe de la biomasse à des fins alimentaires pour l'homme, mais également pour les animaux, en particulier pour l'aquaculture. Des extraits, plus ou moins raffinés, ont ensuite rapidement trouvé des applications dans le domaine de la cosmétique et de la nutraceutique. Puis, suite à l'émergence des technologies d'ingénierie des bioprocédés et d'ingénierie génétique, l'utilisation des microalgues s'est élargie à la production de molécules à très haute valeur ajoutée ou à la production de biocarburants.

ALGAE FACTORY

Les objectifs du portefeuille ALGAE FACTORY sont principalement l'identification de nouvelles souches de microalgues pour la production de molécules à haute valeur ajoutée, l'amélioration des procédés de production et de concentration de la biomasse algale, et le design de photobioréacteurs innovants pour des applications de pointe. Pour atteindre ces objectifs, le portefeuille «Algae Factory» est composé de 2 projets. Le projet USINALGUE est centré sur la culture en masse des microalgues en photobioréacteur et la production des métabolites d'intérêt. Le projet VALOALGUE vise à intensifier la production de molécules bioactives à haute valeur ajoutée par des microalgues encapsulées au sein de matrices poreuses robustes dans un photobioréacteur membranaire intégré fort innovant.

Projet VALOALGUE UNamur

Le cadre scientifique de ce projet est l'exploitation du processus photosynthétique naturel permettant la production des molécules bioactives à haute valeur ajoutée par un procédé de production intensifié et in situ.


La technologie déployée présente un caractère fortement innovant: la mise en oeuvre, suivant une nouvelle configuration de photobioréacteur membranaire intégré à biomasse fixée, de billes biohybrides photosynthétiques à très faible empreinte carbone fabriquées par encapsulation de microalgues au sein de matrices poreuses et transparentes composées de gels de biopolymères combinés à de la silice ou des argiles par une méthode de chimie douce et verte, sol-gel à température ambiante.