Aller au contenu. | Aller à la navigation

Les protéines à domaine BAR dans l'endocytose : un lien manquant entre la courbure membranaire, le tri des cargos et la signalisation?

Mon hypothèse de travail est que les protéines cytosoliques détectrices / inductrices de courbure membranaire dites à domaine BAR (Bin/Amphiphysine/Rvs) 1°) jouent un rôle fonctionnel dans l’endocytose en connectant la courbure membranaire au tri des cargos, en particulier dans les voies indépendantes de la clathrine, et 2°) jouent un rôle pivot de mécanotransduction en connectant géométrie de la membrane plasmique et sélection de cargos à la régulation du cytosquelette d’actine, de voies de signalisation et de l’expression de gènes.

Pour explorer ces fonctions des protéines à domaine BAR, mon projet a pour but de combiner des outils de pointe en biologie cellulaire, microscopie et protéomique, et des approches biophysiques innovantes utilisant des membranes modèles ou encore la microscopie à force atomique couplée à l’imagerie par fluorescence sur cellules vivantes. Les résultats de ces recherches contribueront à mieux comprendre :

  • comment les protéines à domaine BAR sont recrutées sur les courbures de la membrane plasmique dans un contexte physiologique,
  • comment elles participent à la sélection de cargos endocytiques,
  • comment elles connectent les signaux de courbure membranaire aux réponses cellulaires en aval. Ces données auront un impact majeur dans le contexte physiopathologique, car des dysfonctions de certaines protéines à domaine BAR et de mécanismes endocytiques sont impliquées dans diverses maladies génétiques, neurodégénératives, et des cancers.

Cette recherche est menée par l'équipe DoME (Dynamics of Membranes & Endocytosis)

Contact :