Aller au contenu. | Aller à la navigation

AfricanWomen

ERC starting grant

Objective

Un ERC pour Catherine Guirkinger et sa recherche sur la situation des femmes africaines

 

Catherine Guirkinger, Professeur au sein du Centre de recherche en économie du développement (CRED) de l’Université de Namur, a reçu un « ERC Starting grant », une bourse prestigieuse octroyée par le Conseil Européen de la recherche. Cette aide financière d’1,5 million d’euros permettra à Catherine Guirkinger et à son équipe de poursuivre le projet de recherche « African Women », qui se penche sur la situation des femmes en Afrique sub-saharienne.

La recherche « African Women » menée au sein du CRED part d’un constat : la situation paradoxale des femmes en Afrique sub-saharienne. Paradoxale, parce que d’une part les taux de violence domestique ou de mortalité prématurée des femmes sont parmi les plus élevés du monde. D’autre part, parce que, les femmes ont davantage d’autonomie et sont plus présentes dans la vie économique et politique de leurs pays que dans bien des régions. « Dans ce contexte mon projet ERC vise à mieux comprendre les processus, les forces économiques et les contraintes qui expliquent les discriminations à l’égard des femmes dans la sous-région », explique Catherine Guirkinger.

Dans le projet « African Women », ces questions sont abordées à la fois sous un angle historique afin d'analyser les tendances à long terme de l’évolution du bien-être des femmes (et notamment le rôle de la colonisation) et dans une perspective contemporaine à l’aide d’une analyse fine de la répartition des ressources et des charges de travail dans les ménages au Burkina Faso.

L’enveloppe de 1,5 million d’euro permettra de financer, entre autre, deux post-docs, deux doctorants et une collecte de données de première main au Burkina Faso.

 

Contact :

Catherine Guirkinger, professeure d’économie à l’UNamur, désignée "Namuroise de l’année"

Décernés par le magazine « Confluent », les prix du « Namurois de l’année » récompensent douze personnalités namuroises qui se sont distinguées au cours de l’année écoulée. Le palmarès pour l'année 2017 a été dévoilé mardi soir lors d'une cérémonie au palais provincial de Namur. Parmi les lauréats : Catherine Guirkinger, professeure d’économie à l’UNamur.

Experte en micro-économie du développement, Catherine Guirkinger se voit décerner le prix de Namuroise de l’année dans la catégorie « Sciences/sciences humaines ». L’année 2017 a en effet été particulièrement marquante pour Catherine Guirkinger, professeure au sein du Centre de recherche en économie du développement (CRED) de l’Université de Namur, puisqu’elle a obtenu un « ERC Starting grant », une bourse prestigieuse octroyée par le Conseil Européen de la recherche. Elle est destinée à financer sa recherche « Femmes africaines » qui se penche sur la situation des femmes en Afrique sub-saharienne. Avec ce projet, Catherine Guirkinger veut comprendre les difficultés sous estimées que ces femmes ont connues au cours du colonialisme et identifier la nature des contraintes qui pèsent sur elles aujourd’hui pour déterminer comment favoriser leur pleine participation aux processus de développement économique.

Citons également la présence de deux membres de l’UNamur parmi le jury de professionnels décernant les prix des « Namurois de l’année » : Annie Degen, présidente du réseau Alumni de l’UNamur et Yves Poumay, doyen de la Faculté de médecine.