Les Actus de la recherche

Retrouvez ici les actualités sur la recherche scientifique menée à l’Université de Namur.

L'UNamur de nouveau la tête dans les étoiles

Exploitée durant plusieurs décennies par les scientifiques, avant d’être démantelée dans les années 60, l’ancienne coupole astronomique de l’Université de Namur renaît aujourd'hui de ses cendres.

Situé en plein cœur du centre-ville, ce nouvel observatoire formera les étudiants à la recherche astronomique, en les familiarisant aux techniques employées dans tous les grands observatoires. Pour en savoir plus...

Denise Van Dam : Agriculture et Apiculture bio en 2018, devons-nous être optimiste ?

La psychologue et sociologue Denise Van Dam a été l'invitée de l'émission "Regard Croisés".

Chargée de cours à l’Université de Namur et membre du Groupe Interdisciplinaire de Recherche en Agroécologie du FNRS, elle  mène des recherches sur l’agriculture biologique. En savoir plus...

En wallonie, les surfaces sont particulièrement bien traitees

La spin-off de l’UNamur ICS (pour Innovative coating Solutions), spécialisée dans le traitement des surfaces, a été présentée au public lors de la foire consacrée aux technologies industrielles à Hanovre (Allemagne).

Les chercheurs namurois y ont exposé leur prototype qui offre la possibilité au client de traiter des surfaces par plasma. En savoir plus...

L’UNamur contribue à la reconnaissance du Geopark Famenne-Ardenne par l’UNESCO

Niché au cœur des vallées de la Lesse, de la Lomme et de l’Ourthe, nous trouvons le Geopark Famenne-Ardenne. Cette région de 911 km² présente un fabuleux héritage géologique qui vient de recevoir le label de « Géoparc Mondial » de l’UNESCO. Une première en Belgique.

Une aventure à laquelle participe l’UNamur grâce au géologue Vincent Hallet, collaborateur au sein du Géopark. En savoir plus...

Le centre PReCISE de l’Institut NaDI au service des trains

Ponctualité, sécurité, maintenance, réparation des équipements… Les enjeux des opérateurs ferroviaires sont considérables.

Le projet INoGRAMS (INnovations for a Global RAil Management System) s'est ainsi penché sur des solutions innovantes pour améliorer la compétitivité d'ALSTOM. L'une des multinationales leader dans le domaine ferroviaire.

Une étude interdisciplinaire à laquelle participent les chercheurs Patrick Heymans, Gilles Perrouin, et Marco Willemart du Namur Digital Institute (NaDI). En savoir plus...

Une étude interdisciplinaire pour laquelle L'Europe investit massivement dans les matériaux à 2 dimensions

Découvert il y a seulement quelques années, le graphène intéresse beaucoup le monde scientifique et industriel. Ce matériau, composé d’un plan de graphite (le même que nous retrouvons au bout des crayons), a ouvert des possibilités insoupçonnées pour une nouvelle classe de matériaux : les matériaux à 2 dimensions.  Ces derniers offriraient de nombreuses perspectives technologiques.

C’est en tout cas ce que cherche à évaluer le consortium Européen « Graphene Flagship », auquel participent les professeurs Luc Henrard et Philippe Lambin, de l’UNamur. En savoir plus...

Des chercheurs de l'UNamur publiés dans la revue "physical review letters"

Les réseaux sont partout : le cerveau, le monde virtuel, les réseaux trophiques, les réseaux sociaux, les réseaux de transport. Toutes ces applications, et bien d'autres, font partie du cadre multidisciplinaire la "théorie des réseaux".

Dans un article de la revue Physical Review Letters, Malbor Asllani, chercheur FNRS, et le Pr. Timoteo Carletti de l’Institut naXys, présentent leur version de schéma descriptif à cette théorie. Un schéma qui permettrait d'obtenir des informations globales sur le réseau, à partir de mesures locales.  En savoir plus...

Le modèle namurois d’accompagnement des spin-offs : un atout pour les chercheurs

Aider les chercheurs à lancer leur propre entreprise, c’est l’ambition du programme FIRST Spin-off (FSO) créé il y a maintenant 20 ans par le SPW | Recherche (voir le site Spin-offs de Wallonie). Un pari réussi puisque près de 100 sociétés et plus de 700 emplois ont été créés grâce à ce programme.

Du côté du financement et de l’accompagnement de ses spin-offs, l’Université de Namur fait figure de bonne élève. Et ce grâce aux excellentes relations qu’elle entretient avec la société d’investissement Namur Invest, dont les interventions s’adressent aux PME de la Province de Namur.  En savoir plus...

Le Ministre Pierre-Yves Jeholet à l’UNamur

A l’occasion du Printemps des Sciences, le Ministre wallon de l'Economie, de l'Industrie, de la Recherche, de l'Innovation, du Numérique, de l'Emploi et de la Formation, Pierre-Yves Jeholet, nous a fait l'honneur de venir visiter l'Université de Namur ce samedi 24 mars 2018.

Une visite conviviale qui a porté sur le caractère multidisciplinaire des recherches menées à l’Institut des matériaux (NISM), et celui des sciences de la vie (NARILIS). En savoir plus...

 

Physique optique : des coléoptères aident à la recherche fondamentale

La hoplie bleue, insecte de la sous-famille des hannetons, est étudiée depuis plusieurs années à l’UNamur. Des recherches qui ne sont toutefois pas menées par des biologistes, mais bien par des physiciens spécialisés en optique.

La hoplie bleue porte en effet sur son dos une carapace aux propriétés de réflexion de la lumière particulières. En savoir plus...

 

Des chercheurs de l'UNamur éprouvent l'existence de mondes parallèles

Des mondes parallèles existent-ils ? L’espace possède-t-il plus que 3 dimensions ? En physique théorique, de plus en plus de chercheurs étudient sérieusement ces questions.

C’est le cas de Michaël Sarazzin, collaborateur scientifique au département de physique de l’UNamur et chercheur associé à l’institut français UTINAM (Univers, Temps-fréquence, Interfaces, Nanostructures, Atmosphère et environnement, Molécules) de l’Université Bourgogne-Franche-Comté.

À travers le projet «  MURMUR » dont il est le coordinateur, lui et son équipe cherchent à confronter l’idée que notre univers puisse posséder d’autres dimensions. En savoir plus...

 

Moins de pollution grâce au projet BEWARE "R-PUR"

Dans le but de préserver l’environnement, la Région Wallonne et l’Europe ont fixé des normes limitant le rejet de gaz nocifs.

Les poêles à bois, notamment, émettent du monoxyde de carbone, des composés organiques volatils, et des particules fines à différentes teneurs et concentrations. Des composés considérés comme très toxiques.

Dans le but de diminuer leur rejet, le laboratoire de chimie des matériaux inorganiques de l’UNamur (CMI) et STÛV, PME spécialisée en poêles à bois, se sont associés dans le projet « R-PUR ». Une recherche soutenue par le programme BEWARE du SPW Recherche. En savoir plus...

Plateforme SIAM : les experts « caractérisation » au service des entreprises

« Le matériel dont nous disposons contribue d’abord à l’avancée des recherches menées à l’UNamur. Mais il permet aussi de répondre aux questions des industriels » explique Pierre Louette, Docteur en sciences physiques et Directeur de la plateforme technologique SIAM (Synthesis, Irradiation and Analysis of Materials).

Lancée en septembre 2016 avec 7 autres plateformes, SIAM est experte dans la synthèse, l’irradiation et la caractérisation des matériaux. En savoir plus...

Le Namur Nanosafety Centerétudie la toxicité des nanomatériaux en peinture

Crèmes solaires, voitures, bonbons au chocolat…Plus de 500 produits de consommation contiennent aujourd’hui des nanomatériaux.

Composés de particules pas plus grandes que des cellules, ils sont censés apporter aux produits une plus-value quant à leurs propriétés physico-chimique. Mais qu'en est-il de leur toxicité ?

Le Namur Nanosafety Center a investigué sur la question à travers le projet NanoGeCo. En savoir plus...

Une recherche unique contre une bactérie résistante aux antibiotiques

De 30 à 70% des patients admis aux soins intensifs et infectés par une dangereuse bactérie, Acinetobacter baumannii, risquent de décéder des suites d’une infection grave.

En 2017, l’Organisation Mondiale de la Santé l’a placée tout en haut de la liste des agents pathogènes critiques à combattre absolument.

Un infectiologue de l’UNamur, Charles Van der Henst, vient de recevoir une prestigieuse bourse européenne « Marie Sklodowska-Curie » afin de mener une recherche sur son fonctionnement.

Objectif : mieux la comprendre afin de mieux la combattre. En savoir plus...

Soins de santé : un outil informatique prévoit les besoins des wallons

D’ici 2030, la Wallonie comptera environ 200 000 personnes de plus de 80 ans. Un constat qui incite à anticiper nos besoins futurs en terme de soins de santé.

Évaluer ces besoins à l’échelle des communes est le but du projet Virtual Belgium In Health (VBIH). Une étude menée à l’UNamur, en collaboration avec l’UCL et l’AViQ, et financée par la Wallonie.  En savoir plus...

Etude du vieillissement : les francophones se démarquent

Analyser et comprendre la manière dont la société vieillit, à travers l’évolution de sa population. Mais aussi la façon dont ce vieillissement est vécu au quotidien par la population. Voici la manière dont se définit la sociologie du vieillissement.

Ce champ de la discipline est l’une des spécialités de Nathalie Burnay, docteur en sociologie au Département de Sciences politiques, sociales et de la communication de l’UNamur et membre de l'Institut Transitions. 

En savoir plus...

EFFATA-MEM 1EFFATA-MEM, quand le code rencontre le texte

« Etudier le texte par une approche totalement innovante ». Telle est la manière dont Isabelle Linden, docteure en science informatique, présente le projet de recherche « EFFaTA-MeM » (pour Evocative Framework For Text Analysis – Mediality Models).

Une étude soutenue par « NATRIP », un financement institutionnel de l’UNamur qui vise à favoriser les collaborations transdisciplinaires. 

En savoir plus...

 

QUALIBLOOD S.A., LA SPIN-OFF UNAMUR QUI COMBAT LA THROMBOSE

3 décès par minutes. C’est le nombre de personnes succombant à une thrombose en Europe. En Belgique, cela représente 25.000 décès par an.  Aider les firmes pharmaceutiques et les laboratoires à mieux traiter et diagnostiquer cette maladie cardiovasculaire est l’ambition de la nouvelle spin-off de l’UNamur : QUALIblood S.A. En savoir plus...

La coopération chez les bactéries : mécanisme de survie

Burkholderia, Escherichia-c, Candida albicans, Staphylocoque et Brucella. Voici les noms des organismes étudiés depuis 5 ans par les chercheurs du projet « Microdev ». Leur but ?  Améliorer la compréhension de ces pathogènes afin de mieux les combattre.  En savoir plus...