Aller au contenu. | Aller à la navigation

La classe inversée, une ressource pour diversifier ses méthodes

Rarement un concept en pédagogie aura eu autant de succès que celui de la « classe inversée » ; cette idée de reporter le « transmissif » à domicile pour des séances de cours plus actives. Voici maintenant 5 ans, un Midi PUNCH présentait les premières initiatives d’« inversion » à l’UNamur. Aujourd’hui de plus en plus d’enseignants exploitent cette approche sans toujours chercher à inverser l’ensemble de leur cours. En fonction des contraintes et des matières, ils diversifient leurs approches pédagogiques. La classe inversée n’est pas sans poser certaines questions : Quelles participations des étudiants ? Comment animer le présentiel ? Quelle matière inverser ? Ce Midi PUNCH abordera ces questions au départ du témoignage de Nathalie Colette-Basecqz suivi de ceux de Tony Leclercq et Fanny Boraïta.

Date : le 12 novembre 2019, 12h50-14h Salle académique de la faculté d’informatique

Trois ans de classes inversées en Droit pénal. Retour d’expérience

Dans le but d’amener les étudiants à une maîtrise plus en profondeur de la matière et à acquérir certaines « soft skills »,  Nathalie Colette-Basecqz (Faculté de Droit) intègre depuis trois ans quelques séances de classe inversée dans son cours de Droit pénal (Bloc 2). Les étudiants sont invités à découvrir par eux-mêmes certains pans de matière et à résoudre collectivement certains exercices. Le cours est ensuite consacré à une correction collective et interactive des préparations au départ d’une présentation par des porte-paroles. Nathalie Colette-Basecqz présentera l’origine et le fonctionnement de ce dispositif en discutant, sur la base d’une évaluation réalisée auprès des étudiants, les points forts et les limites de l’approche.

Expérience de séances inversées dans un enseignement combinant cours magistraux et travaux pratiques : gage de coopération et d’implications?

Afin de lutter contre un manque d’implication et d’investissement personnel, Tony Leclercq (Assistant, Faculté d’informatique) et Fanny Boraïta (Coordinatrice pédagogique, Faculté d’informatique) ont mis en place un dispositif de TP mixte dans le cours de Bloc 2 Conception et programmation orientée objet.  Ce dispositif est organisé autour de séances de TP dits « classiques » et de séances de TP en classe inversée. Ces intervenants présenteront le dispositif et les différentes phases de travail proposées aux étudiants ainsi qu’un retour d’expérience issu de la première année de mise en place du dispositif.