Aller au contenu. | Aller à la navigation

Débouchés

Les professions du vétérinaire
 

Les vétérinaires les plus nombreux (80 %) sont les praticiens ; ils travaillent en clientèle mixte (animaux de rente et animaux de compagnie 45 %), s'occupent exclusivement d'animaux de compagnie (30 %), ou ne s'intéressent qu'aux animaux de production (5 %).

Un certain nombre de praticiens exercent à temps partiel une autre activité, principalement l'expertise des denrées alimentaires d'origine animale.

Les non-praticiens constituent 20 % du total. Ils exercent dans la santé publique (6 %), l'insémination artificielle (4 %), la recherche (4 %), le secteur technico-commercial (3 %), l'enseignement (2 %) ; enfin, 1 % des diplômés occupent des fonctions dans l'administration.

Remarquons que plus d'un millier de vétérinaires belges travaillent à l'étranger, principalement en France.

Vétérinaire des villes...

Un phénomène de société a augmenté fortement le nombre des animaux de compagnie au cours des cinquante dernières années. On compte actuellement plus de deux millions de chiens et chats dans notre pays ; leur importance sociale est de plus en plus grande.

La médecine des animaux de compagnie est une médecine individuelle et l’aspect financier passe au second plan car l’animal est un support affectif important.

Dans ce secteur, la demande suit l’offre : dès qu’une technique nouvelle plus performante est mise au point, elle est demandée par la clientèle même si son coût est supérieur à celui des anciennes méthodes.

Bon nombre de vétérinaires urbains acquièrent des compétences particulières dans certains domaines : imagerie, cardiologie, laboratoire d’analyse, dermatologie, ophtalmologie, troubles de la reproduction, comportement, anesthésiologie, chirurgie orthopédique… Ces compétences ne sont actuellement pas reconnues par un diplôme officiel.

Vétérinaire des champs...

L'exercice libéral en clientèle rurale a pour but la gestion sanitaire du cheptel des animaux de rente (bovins, porcs et volailles). L'élevage est plus concerné par une médecine collective que par une médecine individuelle. La rentabilité étant le critère décisif, le vétérinaire rural raisonnera donc plus en termes de guidance du troupeau qu'en terme d'intervention cas par cas. Il tiendra compte des paramètres liés à la santé publique, à l'alimentation, aux maladies contagieuses, à l'hygiène des locaux, à la génétique...

Expertise vétérinaire

Le secteur de l'expertise des denrées alimentaires d’origine animale comprend des vétérinaires employés (au sein de l'Institut d'Expertise Vétérinaire) de l’Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire (AFSCA) ou dans des firmes privées (grandes surfaces, établissements de traitement...). Leur mission est d’écarter les produits animaux (viande, produits dérivés de la viande, lait, fromage,…) qui pourraient présenter un danger pour la santé humaine ou animale. Ils interviennent aussi dans la lutte contre les maladies contagieuses des animaux et le contrôle du bien-être des animaux.

Inséminateurs

Les inséminateurs gèrent les paramètres de la reproduction au sein du troupeau ; par le biais de l’insémination artificielle, de la transplantation embryonnaire et d’autres techniques de pointe, ils agissent sur le patrimoine génétique.

L'industrie

L’industrie (pharmaceutique, agro-alimentaire et alimentaire) utilise des vétérinaires dans le domaine technico-commercial (études de marché, vente, suivi médical, contrôle de qualité) et dans les laboratoires de recherche (pure ou appliquée).

L'enseignement et la recherche

Les vétérinaires oeuvrant dans les Universités assurent les fonctions académiques correspondant à l’enseignement dispensé. En outre, des recherches y sont entreprises dans les domaines des sciences de base et des pathologies. C’est également le cas pour d’autres organismes comme le CERVA, l’Institut Pasteur, etc.
Il ressort de cette liste de débouchés que le médecin vétérinaire agit comme spécialiste des pathologies de l'animal et que sa qualification lui permet des engagements dans de nombreux domaines autres que la pratique comme la santé publique, l'environnement, le bien-être animal, la recherche, le développement et la commercialisation de produits et de services... La proportion de jeunes diplômés s'engageant dans ces voies devrait devenir de plus en plus importante à l'avenir.

 

 
Actualités Médecine vétérinaire

L'accès aux études de Médecine vétérinaire est soumis à différentes dispositions légales.

Pour être informé prioritairement de toutes les démarches à entreprendre concernant une inscription dans ce programme d'études, nous vous proposons vous inscrire sur la liste des "Actualités Médecine vétérinaire".