Aller au contenu. | Aller à la navigation

C'est en se trompant que l'on apprend

Midi PUNCH du 7 décembre 2015, Salle académique de la faculté d'informatique (12h50-14h00)

Loin d’être un élément purement négatif, l’erreur constitue une vertu en pédagogie. En s’ye confrontant à leurs erreurs, les étudiants peuvent prendre conscience des failles de leur compréhension et cheminer vers un raisonnement plus juste. La confrontation à l’erreur corrigée n’est pourtant pas une évidence à l’université. Les cours magistraux offrent peu d’occasion de se rendre compte de ses premières erreurs. Les tests de novembre et les travaux pratiques vont dans ce sens, mais ces dispositifs posent question : Les étudiants les ont-ils sérieusement préparés ? Apprendront-ils des corrections émises ? Ne viennent-ils pas chercher une réponse à une question qu’ils ne se sont pas posée ?


Ce Midi PUNCH a donné la parole à des enseignants qui explorent de nouvelles façons de répondre à ces questions. Valérie Henry (professeure au département de mathématiques de l’UNamur et à l’ULg) propose d’intégrer des exercices et des corrections quasi individualisées au sein d’un cours magistral en grand groupe.

 

Lionel Pochet (professeur au département des sciences pharmaceutiques à l'UNamur) a modifié le schéma classique de ses TD. La présentation magistrale de la correction fait place au suivi individualisé de petits groupes et à des corrections en e-learning.