Aller au contenu. | Aller à la navigation

La spécificité de la formation en Droit à l'UNamur

Les études de Bachelier en droit à l’Université de Namur offrent une formation juridique de base complète, visant à faire de nos étudiants d’excellents juristes généralistes aptes à suivre le programme de Master en droit. Notre programme présente plusieurs spécificités.

1-  Des cours de droit dès la première année, des approfondissements ensuite

L’étudiant est plongé dès la première année dans l’étude des questions juridiques, au travers des cours de Sources et principes du droit, Fondements historiques du droit privé, Droit des obligations, et Droit constitutionnel. Cela lui permet de confirmer ou d’infirmer, sans attendre, son choix d’effectuer des études de droit.

Ensuite, l’étudiant a la possibilité d’approfondir ses connaissances dans un domaine au choix, en lien avec le droit, grâce à des options : criminologie, droit public et science politique, économie et gestion, droit et communication, langues modernes, philosophie. Et pour les plus motivés, deux formations complémentaires permettent un accès direct aux masters en sciences politiques, en administration publique ainsi qu'en économie.

Le programme des cours est disponible ici.

2-  Un test indicatif au début du cursus et des séances de renforcement ensuite

Au mois de septembre de sa première année, l’étudiant présente le « Passeport pour le bac » qui comprend 3 volets : lecture et compréhension d’un texte juridique, questions de culture générale et exercice d'expression écrite.

Au terme de ces trois tests, l’étudiant reçoit communication des résultats obtenus. Il peut ensuite suivre, s’il le souhaite, des séances de renforcement de compétences qui visent à former les étudiants à comprendre leurs cours en profondeur et à répondre efficacement aux questions d’examen. Un suivi individualisé est aussi proposé.

3- Des cours particuliers gratuits pour la méthodologie de travail

Gérer un planning équilibré entre études et sorties, prendre note efficacement, travailler un cours en profondeur, exercer sa mémoire, gérer le stress des examens écrits et oraux sont des défis importants à relever durant les études universitaires.

Chaque étudiant qui le souhaite peut être accompagné par une pédagogue spécialisée dans les difficultés propres aux études de droit, par des rendez-vous individuels, des conseils par mail et/ou des séances de « coaching » collectives. Cet accompagnement est entièrement gratuit.

4- Une pédagogie innovante

Notre programme de bachelier est ancré dans le réel, en phase avec les attentes de la « génération Etudiants ». Impossible de ne pas céder à la curiosité et l’enthousiasme durant les nombreuses activités proposées !

Des vidéos pédagogiques ont été créées par notre équipe. 

  • Comment utiliser le code de lois ?
  • Comment faire une définition et une comparaison ? 
  • ...

Ces vidéos sont disponibles sur notre chaîne Youtube et notre page Facebook.

Namur est riche de lieux phares pour des futurs juristes : le Palais de justice de Namur, le Parlement de la Wallonie et la Prison de Namur ouvrent chaque année leurs portes à nos étudiants, leur permettant de visualiser ce que pourrait être leur métier futur.

L’interactivité entre le professeur et l’auditoire est au cœur de nombreux enseignements, mêlant débats sur des sujets d’actualité, exercices en groupes, réaction à des conférenciers invités ou des interview d’experts diffusées en vidéos.

Des procès simulés sont organisés dans le Palais de justice de Namur, pour s’exercer à l’art de la rhétorique et de l’argumentation. Nos étudiants ont également la possibilité de participer à des concours interuniversitaires (en droit international humanitaire et en droit constitutionnel). Un encadrement attentif est organisé.

5- Un apprentissage progressif des langues

La connaissance de l'anglais et du néerlandais est indispensable à tout juriste belge. C'est pourquoi l'enseignement de ces langues est obligatoire dans la formation juridique et bénéficie d'un accompagnement pédagogique spécifique dès la première année du baccalauréat (test-diagnostic en début d'année et, au besoin, orientation vers un module de mise à niveau et remédiation).

En plus des cours de langue maternelle, l'étudiant est, tout au long du cycle, initié au vocabulaire juridique de ces deux langues (cours de "terminologie juridique néerlandaise" et "droit comparé et terminologie juridique anglaise"). Ils lui permettent de lire et de comprendre un contrat, un jugement ou une étude juridique dans ces langues... De plus, la faculté veille à intégrer la terminologie juridique néerlandaise ou anglaise dans les cours de droit pour que l'étudiant en perçoive l'utilité pour sa formation.

 

A côté d'une formation linguistique de base obligatoire répartie sur les trois années, la 2ème et 3ème années proposent une série de cours à option en néerlandais, anglais et allemand de niveau avancé qui permettent à l'étudiant motivé d'acquérir ou de renforcer sa connaissance active d'une des langues enseignées. C'est au niveau de la 3ème année que l'étudiant peut faire les choix nécessaires qui lui permettent de se prévaloir d'une filière "langues" sur son diplôme de bachelier.

En fin de cycle, l'étudiant a la possibilité de suivre un quadrimestre d'enseignement (Eramus Belgica) à l'Université d'Anvers ou d'Hasselt.

 

6- Un double bac et deux formations complémentaires permettant l'accès vers d'autres Masters

L’étudiant a la possibilité de s’inscrire à diverses formations qui lui permettent d’élargir ses horizons. A l’issue de son bachelier en Droit, l’étudiant peut ainsi d’accéder, en plus du Master en Droit,  à des Masters en philosophie, science politique ou économie.

Ainsi, le Double bac Droit-Philosophie, réalisable en quatre ans, et débouchant sur l'obtention des deux diplômes de baccalauréat, permet l’accès direct vers un Master dans l’une ou l’autre discipline.

L’attestation de formation complémentaire en Science politique, permet à l’étudiant, s’il suit un ou deux cours de plus comme élève libre pendant ses trois années de Bachelier en Droit, d’accéder directement au Master en Science politique.

De même, l’attestation de formation complémentaire en Economie permet à l’étudiant, s’il suit trois cours de plus comme élève libre pendant ses trois années de Bachelier en Droit, d’accéder directement au Master en Economie.

 

7- Une offre de stages

Depuis 2016, la Faculté organise des stages de découverte de la pratique juridique professionnelle pour les étudiants en fin de cycle de baccalauréat. C’est l’occasion d’entrer en contact avec des personnes du terrain et de se familiariser avec la mise en œuvre concrète de notions étudiées dans le cadre des cours.  Des conventions de stage sont conclues avec des représentants des différents métiers concernés, notamment des avocats, magistrats, notaires, huissiers, ainsi que des juristes d’entreprise, du secteur public et du secteur associatif. Le stage est traité comme un cours à part entière dans le cadre du parcours académique.  Les étudiants bénéficient de l’encadrement d’un responsable académique, et à l’issue du stage, ils établissent un rapport qui fait l’objet d’une évaluation par le responsable.

 8- Et après ce cursus ?

Le bachelier donne accès automatiquement au second cycle de deux ans, appelé master en droit, dans toutes les facultés de droit « complètes » de la Communauté française.

Moyennant certaines adaptations, le bachelier en droit donne également accès à certains masters (criminologie, journalisme, ...).  En ce qui concerne la Communauté flamande, des accords spécifiques on été conclus avec la KULeuven et l'Université d'Anvers pour faciliter l'accès à leur master.  Un programme spécifique permettant l'accès automatique est en cours d'élaboration avec l'Université d'Hasselt.

Le fait pour l'étudiant de continuer sa formation en droit dans une autre université lui offre l'avantage de connaître pendant ses études deux sites, deux cultures et deux modes de pensée universitaire différents, ce qui représente un atout incontestable.

Témoignages

Alexandra Lheureux, promotion 2012-2013
"La Faculté de droit de Namur c’est un enseignement de qualité avec des professeurs humains… Et mes plus belles années"

Fiora et Emmanuel, promotion 2014-2015
« Le ‘visage humain’ de la Faculté de droit à Namur n’est pas juste une belle parole, c’est la réalité. L’ambiance familiale et la réelle prise en compte des délégués étudiants ont vraiment fait que nous nous sentions bien à Namur » 

Coline, promotion 2011-2012
« Etudier le droit à Namur, c’est bénéficier d’un enseignement de qualité dans une dimension humaine où chacun peut trouver sa place ».