Aller au contenu. | Aller à la navigation

Première Vice-Rectrice et Vice-Rectrice en charge des affaires étudiantes et de la vie du campus

Portefeuille regroupant la politique sociale, culturelle, sportive, du genre et de la diversité et du développement durable

Deux secteurs d'activités principaux sont assumés par la Vice-Rectrice en charge des affaires sociales et étudiantes, Isabelle Parmentier : les relations avec les étudiants et le secteur social. A cet égard, elle est, auprès du Conseil d’administration, la référente du Service Social. la Vice-Rectrice aux affaires sociales et étudiantes se doit d’être à l’écoute des initiatives des étudiants et de veiller à l’image attractive de notre campus et de notre politique étudiante. Elle est donc également une personne de communication à l’interne, mais également à l’externe tant vis-à-vis des autorités locales que de la presse.
De manière plus concrète, ce portefeuille comprend :

  • l'instruction et la gestion de dossiers confiés par le Conseil d'administration: politique d'accueil des étudiants étrangers, schéma directeur du secteur social, développement des restaurants universitaires, politique en matière de logements d’étudiants, politique culturelle et sportive de l’Institution, FUCID, …
  • la présidence et l'animation de différentes commissions (commission des étudiants étrangers, commission de l'évaluation des kots à projet, …) et de réunions (réunions de la FUCID, …);
  • la participation aux réunions du Conseil des affaires sociales;
  • la représentation de l’UNamur dans la définition de la politique étudiante et socio-culturelle au sein du Pôle académique namurois ainsi qu’au niveau interuniveritaire (présence dans les groupes de travail du CReF et de l’ARES sur les matières étudiantes et sociales);
  • les relations avec les étudiants et les organisations étudiantes;
  • la définition et l’orientation stratégique de la politique institutionnelle en matière d’aide sociale aux étudiants;
  • la responsabilité institutionnelle des recours en cas de refus d’inscription des étudiants en situation non-finançable;
  • la responsabilité de l’application du code de bonne conduite de l’étudiant, garant de l’application des valeurs de l’Université, ainsi que de ses valeurs, de façon préventive.

Pour de plus amples informations.