Cancer : vaincre la résistance aux traitements

Le risque de développer un cancer augmente fortement avec l’âge : environ 65 % des femmes et 76 % des hommes ont au moins 60 ans au moment du diagnostic. L’allongement de notre durée de vie entraîne donc inévitablement une augmentation importante du nombre de cas de cancer. Cette tendance s’accentuera encore dans les années à venir. Les cancers les plus fréquents (poumons, colon, pancréas…) sont aussi ceux que l’on guérit le plus difficilement, car ils résistent souvent aux traitements conventionnels (par chimiothérapie ou radiothérapie). Il est donc indispensable de soutenir la recherche de thérapies plus efficaces et moins nocives.

new bandeau cancer résistance La résistance aux traitements

Parmi les cancers les plus fréquents, on retrouve le cancer du poumon. Il s’agit du deuxième cancer le plus fréquent chez l’homme et du troisième chez la femme. Malheureusement, le cancer du poumon est l’un des plus mortels : le taux de survie à 5 ans est en effet inférieur à 20 %. C’est aussi le cas d’autres types de cancers (colon, pancréas…).

La chimiothérapie est le traitement de choix pour les patients diagnostiqués avec un cancer localement avancé ou métastatique. Le défi majeur est alors d’administrer une quantité de drogues qui maximisera l’efficacité et minimisera la toxicité du traitement. Malheureusement, pour un nombre très important de patients, la tumeur ne répond pas aux agents thérapeutiques. Ce phénomène s’explique par les mécanismes de résistance à la chimiothérapie menant inévitablement au décès du patient. Ces phénomènes de résistance s’observent également lors des traitements par radiothérapie.

L’UNamur, pôle de recherche pour lutter contre les cancers résistants

Plusieurs équipes de recherche de l’UNamur présentent un savoir-faire et une expertise pointue dans la lutte contre les cancers résistants. Elles sont pilotées par des chercheurs de renommée internationale qui élaborent des projets ambitieux, innovants et très prometteurs dans le domaine de la cancérologie. L'UNamur constitue ainsi un pôle d'excellence dans la recherche contre le cancer, dont la priorité est d'accélérer la découverte de thérapies plus efficaces.

 

Ces équipes de recherche concentrent leurs travaux autour de deux axes de recherche principaux :


      1. Décrypter les mécanismes de résistance des cellules cancéreuses

Mieux comprendre comment les tumeurs échappent aux traitements permettra d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques afin de soigner plus efficacement les patients atteints d’un cancer résistant et de réduire le risque de métastase.

Cela signifie :

 

      2. Développer de nouveaux traitements pour les cancers résistants

De nombreux efforts sont menés pour développer de nouvelles stratégies ou des outils thérapeutiques alternatifs aux traitements conventionnels. 

Ces efforts visent à :

 

Budget et durée du projet

Notre objectif est de récolter 360.000 € afin de financer les travaux de recherche et d'analyse en laboratoire durant 4 ans et permettre aux chercheurs de progresser dans la lutte contre les cancers résistants.

Nos équipes

Photo team CancerCe projet est porté par des biologistes, des pharmaciens, des chimistes, des physiciens et des médecins qui unissent leurs forces à l'Université de Namur pour vaincre la résistance des cancers : les professeurs Davide Bonifazi, Olivier De Backer, Bruno Flamion, Jean-Pierre Gillet, Stéphane Lucas, Bernard Masereel, Carine Michiels, Pierre Van Cutsem, Stéphane Vincent et Johan Wouters

Tous ces chercheurs bénéficient d'une reconnaissance nationale et internationale dans leur domaine.

 

Logo NarilisCes recherches sont soutenues par NARILIS - Namur Institute for Life Sciences.

Y contribuent : le Namur Medicine & Drug Innovation Center (NAMEDIC), l'Unité de Recherche en Biologie cellulaire (URBC), l'Unité de Recherche en Physiologie moléculaire (URPHYM), l'Unité de chimie organique et biorganique supramoléculaire (UCO), l'Unité de recherche en biologie cellulaire végétale (URBV) et le Centre de recherches en Physique de la Matière et du Rayonnement (PMR).


Par votre don et en soutenant ce projet,

vous ferez avancer concrètement la recherche contre le cancer.


Faites un don en mentionnant, dans la communication de votre virement

Don + 5847850 + cancer


Portlet don en ligne

Portlet don en ligne