Des productions en langue des signes au service de la communauté des sourds

Le Laboratoire de langue des signes de Belgique francophone est unique en Belgique. Connecté au terrain, il est le partenaire privilégié d'un enseignement bilingue langue des signes - français inédit en Belgique. Aujourd'hui, le défi à relever est celui de la création d'une spin-off pour stabiliser à Namur les compétences développées par son équipe et les mettre au service des enfants sourds, des parents, des enseignants et de la recherche.

image LSFB-LabLa recherche fondamentale en langue des signes : une spécificité namuroise

L'Université de Namur est la seule université en Fédération Wallonie-Bruxelles à investir dans la recherche linguistique sur la langue des signes de Belgique francophone (LSFB). Depuis le lancement des recherches de Laurence Meurant dans ce domaine, en 2000, le Laboratoire multiplie les études pionnières portant sur la LSFB. En 2012, il a entamé la constitution d'un vaste corpus représentatif de la LSFB qui rassemble une centaine de locuteurs de tous âges, originaires de différentes régions et de différents profils. Cette "bibliothèque" de langue des signes constitue la base de la recherche linguistique dédiée à la LSFB, mais elle est aussi une empreinte du patrimoine culturel et linguistique de la communauté des sourds et un support pédagogique pour les enseignants.

Des recherches au service des enfants sourds et de leurs professeurs

Le LSFB-Lab est le partenaire privilégié de l'asbl École et surdité et de la Communauté scolaire Sainte-Marie à Namur qui sont à l'origine de l'unique enseignement bilingue par immersion en langue des signes et en français pour les enfants sourds et malentendants en Belgique. Le Laboratoire se situe dans les coulisses de cet enseignement, en assurant une formation continuée pour les enseignants et les interprètes travaillant au sein des classes bilingues. Le Laboratoire assure également la traduction des épreuves du CEB et du CE1D et collabore étroitement avec les enseignants de l'école Sainte-Marie.

Répondre aux besoins de productions en langue des signes et créer des emplois qualifiés pour les sourds

Pour développer ses activités de recherche, d'enseignement et de formation, le Laboratoire ne peut se passer de collaborateurs sourds dont la langue des signes est la langue première et d'un support technique dans le domaine du traitement vidéo. Or, ces deux profils sont exclus des financements de recherche en sciences humaines fournis par le FNRS. Pour remédier à cette difficulté et ne pas perdre l'expertise de personnes parfaitement formées et compétentes, le Laboratoire a pour projet la création d'une spin-off qui proposerait des productions en LSFB aux services publics, aux entreprises, aux écoles et aux familles. Cette spin-off répondrait aux besoins croissants de productions et traductions en LSFB (notamment liés aux obligations des services publics en matière d'accessibilité aux personnes sourdes et malentendantes), mais permettrait aussi de créer des emplois qualifiés pour des personnes sourdes dont les compétences sont rarement mises en valeur sur le marché de l'emploi.

Le pilote du projetIllustration Laurence Meurant

Laurence Meurant est chercheuse qualifiée du Fonds National de la Recherche Scientifique à l'Université de Namur. Elle est membre du Namur Research College qui regroupe des jeunes académiques et chercheurs FNRS à haut potentiel scientifique. Elle dirige le Laboratoire de langue des signes de Belgique francophone et ses recherches pionnières sur la LSFB bénéficient d'une visibilité et de collaborations internationales.

Budget

Pour fonctionner, la spin-off devrait disposer d'un budget de 240 000 €/an pour financer au minimum l'emploi d'un technicien vidéo (75 000 €/an), de deux collaborateurs sourds experts en LSFB (2 x 40 000 €/an) et d'un responsable d'entreprise (85 000 €/an). L'engagement d'un interprète LSFB-français permettrait en outre à l'entreprise d'ajouter la traduction/interprétation à ses compétences et donc de multiplier avantageusement ses services.

La fiche du projet disponible en PDF ici.

 

Faites un don pour ce projet !

Portlet don en ligne

Portlet don en ligne