Présentation de l'URBV

L’Unité de Recherche en Biologie Cellulaire et Moléculaire Végétale étudie les organismes végétaux aux niveaux cellulaire et moléculaire. Les thèmes abordés se focalisent essentiellement sur le métabolisme des polysaccharides à l’aide de techniques modernes, dont la transgenèse et les marqueurs moléculaires.

La compréhension fine et complète du fonctionnement d’un végétal est un objectif qui n’est pas près d’être atteint.

Même si un projet s’attache outre-Atlantique à élucider la fonction de tous les gènes de l’Arabette des dames (Arabidopsis thaliana), une plante modèle dont le génome a été récemment séquencé, la complexité des organismes végétaux résiste encore et pour longtemps à l’analyse des chercheurs.

Les végétaux supérieurs contiennent en effet autant d’information génétique que les organismes animaux les plus sophistiqués et ils leur ressemblent à bien des égards dans leur structure et leur fonctionnement.

L’Unité de Recherche en Biologie Cellulaire et Moléculaire Végétale  oriente ses activités vers l'étude de polysaccharides de structure et de réserve chez les végétaux et des systèmes enzymatiques qui les synthétisent et/ou les dégradent.

Ainsi, nous étudions d'une part les polysaccharides des parois cellulaires végétales (essentiellement des pectines) en relation avec l'échange ionique, la cohésion de la paroi et la transduction de signaux de morphogenèse (transition florale, maturation) et de défense.

D'autre part, nous poursuivons une recherche plus appliquée sur l'allocation du carbone (l'inuline produite par la chicorée industrielle).

Par des collaborations régionales, nous développons une approche génomique et protéomique des systèmes enzymatiques impliqués dans la synthèse et la dépolymérisation d'inuline.