Les religions, terreau de violence ou source de paix ?

Le REHNam avait consacré son colloque annuel de 2016 au thème «La révolution numérique et le vivre ensemble de demain ». Le vivre ensemble forme aussi le cadre du colloque international de 23 novembre 2017, mais à partir d’une autre réalité qui interpelle tout autant: les religions et leur impact sur la société.

Les religions, terreau de violence ou source de paix ?

Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

La montée des fondamentalismes inquiète, suscite de multiples débats ou inspire de nombreuses publications, tant en Europe qu’au niveau mondial.

Voici, à titre d’exemples, quelques publications particulièrement intéressantes :
  • Les Religions – Source de discordes ou de paix ?, par Michel Lelong (Nouvelles éditions Latines, 2013). L’auteur se demande comment les chrétiens, les juifs et les musulmans peuvent contribuer ensemble à la sauvegarde des valeurs spirituelles et à la paix entre les peuples.
  • In naam van god. Religie en geweld, par Karen Armstrong (Amsterdam, De Bezige Bij, 2015). La théologienne anglaise conteste la thèse de Christopher Hitchens selon laquelle la religion incite les hommes bons à poser des actes mauvais.
  • Kann Religion Frieden ? Was die Macht des Terrors bricht. Ce dossier du magazine « Publik Forum », publié en 2016, ne se limite pas aux trois religions monothéistes.
  • Le magazine « Le Monde des Religions » a récemment publié un numéro spécial consacré à cette thématique. Sa rédactrice en chef assistera à notre colloque.
  • Islam Instrumentalized: Religion and Politics in Historical Perspective, par Jean-Philippe Platteau ( Cambridge University Press,  2017), dont l’auteur présidera la séance du soir.
Quant aux débats publics sur la question, il convient de mentionner deux rencontres à Bruxelles (novembre 2015 et janvier 2016) qui ont réuni des intervenants de haut niveau.

LE SOIR (26/11/2015) définissait la problématique comme suit :

« Les événements tragiques que nous connaissons sont-ils la faute de l’islam ? Une guerre de religion est-elle à l’œuvre ? Les chrétiens et les juifs ont-ils des choses à dire aux musulmans ? Comment la laïcité regarde-t-elle ces moments de fanatisme qui déstabilisent nos démocraties : la faute des religions quelles qu’elles soient ? Et ces jeunes qui se font exploser sur nos terrasses sont-ils en manque de sacré dans une société qui ne donnerait que du vide et aucune identité ? ».

L'apport du colloque

Lors de notre colloque, nous aborderons d’abord un thème général : l’importance de connaître les religions pour comprendre le monde actuel.

Ensuite, il y aura deux interventions sur le phénomène religieux, analysé successivement par une anthropologue scientifique et une représentante de la laïcité.

La deuxième partie du colloque sera consacrée à des religions particulières : le christianisme, l’islam et les religions asiatiques, principalement l’hindouisme et le bouddhisme.

La conférence du soir abordera un thème plus général en relation avec la problématique du colloque et se fera dans le cadre des Grandes Conférences Namuroises.

Voir l'ENsemble du programme

En pratique

Le colloque a lieu le jeudi 23 novembre 2017, dès 13h, dans l'auditoire Pedro Arrupe 2 de l'UNamur (65, rue de Bruxelles à Namur).

L'inscription est obligatoire et se fait uniquement en ligne, via le présent formulaire.

Connaître le comité scientifique et comité d'organisation