Axes de recherche

En 2012, nous avons entamé la constitution d'un vaste corpus représentatif de la LSFB. Il rassemble une centaine de locuteurs de tous âges, originaires de différentes régions de Belgique francophone et de différents profils. Cette "bibliothèque" de langue des signes constitue la base de la recherche linguistique dédiée à la LSFB mais elle est aussi une empreinte du patrimoine culturel et linguistique de la communauté de Sourds. Au terme du projet (fin 2015), le corpus de vidéos sera accessible en ligne (selon certaines conditions) à la communauté des Sourds, aux chercheurs, aux enseignants, aux interprètes et au grand public. Le corpus est encore en cours de constitution, donc n'hésitez pas à y participer ! Visitez la page Facebook qui lui consacrée et envoyez-nous un message. Le site www.corpus-lsfb.be est en construction. Rendez-vous le 15 décembre 2015 pour le découvrir !

Linguistique

La recherche linguistique consacrée à la LSFB a commencé à l'université de Namur en 2000 avec les premiers travaux de Laurence Meurant. Après avoir étudié le rôle du regard, elle développe les premières études sur le discours au sein du Corpus LSFB. En 2007, la voie ouverte par Laurence a permis à Aurélie Sinte de commencer des recherches consacrées au temps et à l'aspect en LSFB. Quelques années plus tard, Aurore Paligot (2011), Sílvia Gabarro-Lopez (2012) et Ingrid Notarrigo (2012) ont également rejoint l'équipe. Leurs recherches doctorales concernent respectivement les registres de langue, les balises et marqueurs de discours et les marqueurs de fluence et disfluence. Par ailleurs, depuis 2010, Bruno Sonnemans travaille à la réalisation d'un dictionnaire de LSFB accessible en ligne. Et tout récemment (2014), il a réalisé un DVD contenant des explications signées (et sous-titrées) sur la grammaire de la LSFB.  

Enseignement bilingue

Un heureux hasard a voulu qu'au moment où les recherches sur les langues des signes sont nées à l'Université de Namur, un projet d'enseignement ordinaire bilingue (français-LSFB) voie le jour au sein de la Communauté Scolaire Sainte-Marie à Namur. Et depuis 2000, les collaborations entre l'université et Ecole et Surdité n'ont cessé de se multiplier. Le premier fruit de cette collaboration est la formation continuée mise en place depuis 2004. Il s'agit d'un groupe de recherche qui permet la rencontre régulière des enseignants bilingues avec les linguistes de l'université et des experts en LSFB. 

 

 

POUR LES PERSONNES ATTEINTES DU SYNDROME DE USHER, CLIQUEZ ICI.