Depuis quelques décennies, la globalisation se répercute sur le plan littéraire par des phénomènes intertextuels, transculturels, hybrides - phénomènes qui transgressent les frontières culturelles et se retrouvent dans les différentes littératures. Dès lors, plus que jamais, les recherches en littérature comparée sont indispensables.

Cette ouverture accélérée entraîne aussi un questionnement sur les traits communs aux différentes littératures, sur ce qui est en elles spécifiquement humain - questionnement situé au cœur même de la littérature générale.

Le CLGC se positionne dans ce champ en articulant ses recherches en trois pôles:

1. Littératures et sociétés

Sont particulièrement visées la dimension sociologique (problématiser les interactions entre la littérature et les autres composantes de la vie sociale), la dimension discursive (interroger les emprunts de la littérature aux autres discours, p.ex. philosophique, scientifique ...), la dimension anthropologi¬que (interroger l'éthique de la lecture et le besoin fondamental de l'être humain de se dépasser à travers le geste créateur.

2. Édition de textes et critique génétique

Sont traitées les théories de l'édition de textes et la textologie aussi bien que les pratiques de l'écriture littéraire (critique génétique) ; sont réalisées des éditions critiques de textes, tant médiévaux que modernes et contemporains, en langues romanes et en langues germaniques.

3. Intertextualité - Interculturalité - Intermédialité

Est traité le texte littéraire non seulement au niveau de ses relations texte-texte (« intertexte »), mais aussi au niveau de ses relations inter- et transculturelles et de ses relations avec d'autres médias (image, musique, cinéma, réalisation théâtrale ...). Au trois volets sont visées davantage la théorie et la méthodologie.