Chaire Francqui attribuée à Diane Roman

La Faculté de droit de l’UNamur accueille la spécialiste française des vulnérabilités, Diane Roman (professeure à l’Université François Rabelais (Tours) et membre de l’Institut universitaire de France) dans le cadre d’une Chaire Francqui à titre international.

Leçon inaugurale - La vulnérabilité régénère le droit !

Lors de la leçon inaugurale, Diane Roman a tenté une définition de la « Vulnérabilité ». Elle a également démontré comment l’apparition récente de cette notion dans le domaine juridique bouscule d’autres concepts tels que le consentement et l’autonomie. Une leçon qui a interpellé les juristes, et pas seulement...

Leçon inaugurale - La vulnérabilité régénère le droit ! - Lire la suite…

Leçon 2 : Vulnérabilité familiale et évolutions sociétales

La notion de vulnérabilité dans le cadre de la grossesse, de la conjugalité et de la maternité protège-t-elle les femmes et l’égalité de genre ? Ou, au contraire, cette notion les maintient-elle dans une position de subordination où leur liberté de choix n’est pas reconnue ? C’est la question posée par les féministes mais également par Diane Roman au cours de cette deuxième leçon de la Chaire Francqui.

Leçon 2 : Vulnérabilité familiale et évolutions sociétales - Lire la suite…

Leçon 3 - Les théories de la vulnérabilité à la rescousse du système de protection sociale

L’évolution du système de protection sociale aggrave les situations de vulnérabilité. C’est le constat dressé par Diane Roman lors de la troisième leçon donnée dans le cadre de la Chaire Francqui internationale. Une aggravation qui s’explique par les logiques politiques et bureaucratiques qui prévalent actuellement. Pour inverser cette tendance, la professeure propose de s’appuyer sur les théories de la vulnérabilité, notamment celles du care. Elle ouvre ainsi la voie vers un autre modèle de protection sociale et, pourquoi pas, vers un droit au care.

Leçon 3 - Les théories de la vulnérabilité à la rescousse du système de protection sociale - Lire la suite…

Leçon 4 - Droit de la santé : la décision revient-elle au patient ou au médecin ?

Pour aborder les relations entre le droit de la santé et les vulnérabilités, Diane Roman s’interroge sur l’autonomie décisionnelle des personnes malades. Une autonomie de plus en plus reconnue en droit mais, en même temps, limitée par la logique paternaliste. Face à cette tension entre deux logiques qui s’opposent, elle s’appuie sur les éthiques de la vulnérabilité pour trouver quelques pistes de solution.

Leçon 4 - Droit de la santé : la décision revient-elle au patient ou au médecin ? - Lire la suite…

5 leçons ouvertes à tous !

Diane Roman déclinera le thème de la Vulnérabilité au cours de 5 leçons du 13 février au 8 mai 2017. Bienvenue à tous.

5 leçons ouvertes à tous ! - Lire la suite…

Logo 50 ans fac

Faculté de droit de Namur, depuis 1967 ...

Save the date : 13 octobre 2017

Cérémonies officielles et gala.